Courts-métrages du Festival de La Foa

Pour tous ceux qui, par manque de temps, de moyens ou de véhicule, par négligence ou distraction n’ont pu se rendre cette année à La Foa pour le festival du cinéma…

logo.jpg

présentent, du 4 au 13 novembre 2008

festival-new-logo-2004-copieok.jpg

LES COURTS-MÉTRAGES DU FESTIVAL DE LA FOA

A la galerie

Lecletic

Complexe La Promenade – Anse-Vata

Ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 18h30

Entrée libre et gratuite

Films projetés en non-stop

CONCOURS RFO DE COURTS-MÉTRAGES

Dans le cadre de la 10e édition du festival, RFO Nouvelle-Calédonie a souhaité soutenir la création audiovisuelle locale en parrainant un concours lancé sur le thème du chiffre 10.

Ont été admis dans cette catégorie les amateurs et les professionnels présentant un film d’une durée maximale de 4 mn. Etaient exclus les documentaires, les reportages, les publicités, les clips.

7 films en compétition

Disputes

Réalisé par Roland Rossero, 3’20

Avec Catherine Dinevan et Sylvain Lorgnier.

Deux jeunes gens se rencontrent dans une salle de cinéma et, bien qu’ayant une attirance légitime, s’opposent sur leurs visions d’appréhender les genres. Happy end assuré cependant, malgré le pessimisme du titre.

In[10]sociables

Réalisé par Laurent Hennebelle, 3’50.

Avec Florence Parodi, Laurent Hennebelle.

Hommage d’un homme à la femme de sa vie, dix ans après leur rencontre, en dix traits de caractère qui la rendent unique.

Le Slam du dixlexique

slamdix.jpg

Réalisé par Satu Von Hellens, 1’30.

Avec Vadim Von Hellens, Odile Tautu et Frédéric Viole.

Un enfant de 13 ans fait un slam sur sa dyslexie. Il se souvient du jour ou il a eu la meilleure note : un 10/10. Ce film a remporté le Prix RFO de la meilleure réalisation technique.

Une Foa 10 = 10 ans

Réalisé par Elles et Lui, 3’.

Avec Camille, Charles, Chelsea, Emma, Harlow, Josua et Lea.

C’est peut-être votre histoire ou celle de votre enfant, fille ou garçon avec son caractère. En un peu plus de 3 minutes, en musique, et presque sans parole, le petit grandit…

Ce film a remporté le Prix RFO du meilleur court-métrage.

À deux mains

Réalisé par Michel Besse, 3’48.Avec Miriam Schwamm et Jacques Chesny.

Les mains d’une réalisatrice reçoivent un Nautile…Que de travail, d’émotions, de doutes et de joies ont été nécessaires pour arriver à cette consécration…

[Di]gressions

Réalisé par Laurence Verduci, Ludovic Riffault (animation 3D).

Pendant un instant, un homme se retrouve confronté à sa propre perception du temps…

Sombre Objectif

celui-la-logo-ok-lemok.jpg

Réalisé par Les Enfants Migrateurs, 2’53.

Avec Olivier Oswald, Jimmy Janet, sur une idée d’Éric Dudognon.

Destins croisés d’un photographe artistique et d’un employé de la municipalité.

CONCOURS AIR FRANCE DE COURTS MÉTRAGES

La 10eédition du concours Air France de courts-métrages a présenté une sélection de films calédoniens de fiction d’une durée maximale de 30 mn. La contrainte de la durée fixée jusqu’à l’an dernier à 8 mn a été modifiée à la demande des réalisateurs qui souhaitaient s’investir dans des projets plus longs.

6 films en compétition

L’Odeur du bois de santal

Réalisé par Fabien Cailleau d’après une nouvelle de Jérôme Sudres, 29’, avec

Dominique Jean, Vincent Ginguené, Vincent Picherit, Stéphane Piochaud, Pierre Poudewa

En 1880, sur un quai de Sydney, O’Driscoll, ancien marin du santalier Le Cycle, est devenu un vieil homme malade en proie à ses démons. Il raconte alors les détails d’une aventure qui a bouleversé sa vie, trente-sept ans plus tôt, lorsque Le Clyde accostait le sud de la Nouvelle-Calédonie pour effectuer une escale commerciale.

Fabien Cailleau avait déjà réalisé des courts métrages, présentés lors des éditions précédentes du festival. L’Odeur du bois de santal a représenté trois ans de travail.

Les Papillons

Film d’animation, réalisé par David Minguez, 10’.

Une jeune fille, victime d’une agression qui l’a rendu muette et agoraphobe, rencontre dans le bus un homme portant le même tatouage que son agresseur. Elle décide de le suivre, et rencontre alors une jeune femme qui est son portrait craché…

David Minguez réalise des courts-métrages d’animation depuis 2000, il a travaillé seul et pendant deux ans sur le film Les Papillons. Ce film a remporté le Prix de la librairie Montaigne – scénario.

Urbain se ronge les sangs

urbain.jpg

Réalisé par Jimmy Janet, 11’59.

Avec Stéphane Piochaud, Soane Suve, Atem et Nos.

Un SDF rencontre la femme de ses rêves : une femme qui ne cause pas, qui n’a pas d’états d’âmes et qui picole. Commence alors une idylle…

Jimmy Janet est l’un des réalisateurs les plus actifs de l’association Les Artistes asociaux.

Seules

seulesookok1.jpg

Réalisé par Manuella Ginestre, 25’33.

Avec Fanny Dorio, Moéa Neuville, Dorothée, Carla Rambaud, Matthieu Perrochaud, Alain Mardel

Deux petites sœurs se cachent dans les racines entrelacées d’un banian. La plus âgée : Fanny est le souffre douleur de la famille, tout le monde lui préfère Lucie qui est ravissante…Cette dernière demande à ce qu’elles se fassent la promesse d’être unies à jamais envers et contre tous…

Manuella Ginestre participe chaque année au festival. La réalisatrice est actuellement en préparation d’un moyen-métrage, Vermines.

Noir sur Blanc

noirsurblancokok.jpg

Réalisé par Claude Beaudemoulin, 25’.Avec Paul Wamo, Alice Pierre, Daniel Zié-Mé, Roger Tavergeux, Marite Siwene, Mannie Vetria, Franck Chan-San.

Nouméa. Jean, jeune slameur kanak, décroche un job de père-noël. Avec son vélo et sa carriole, il nous entraîne vers une série de rencontres. Un road-movie dans les rues de la ville et les paysages environnants… par 35 degrés !

Claude Beaudemoulinest photographe, cameraman & monteur. Il a déjà réalisé 4 courts-métrages.

Ce film a remporté le Prix Spécial du Jury Province Sud ainsi que le Prix d’interprétation des Nouvelles calédoniennes pour Paul Wamo

Vers le p’tit coin et au-delà !

petitcoinvers.jpg

Film d’animation. Réalisé par Philippe Crifo et Théo Quillier, 7’39.

Au fin fond de la galaxie, un petit extra-terrestre est embarqué contre son gré dans une aventure intergalactique avec pour motivation… l’envie de faire pipi ! Cette aventure lui fera traverser l’univers dans une épopée qui l’amènera a la rencontre de créatures plus farfelues les unes que les autres et a la découverte de planètes originales et colorées.

Ce court-métrage est réalisé par deux jeunes étudiants passionnés en audiovisuel, le film n’a pas été présenté dans la catégorie Jeunes Talents car il a été réalisé en dehors de tout contexte scolaire. Il a ainsi rejoint la sélection du concours Air France.

Ce film a remporté le Prix du Meilleur Court-Métrage.

COURTS-MÉTRAGES HORS-COMPÉTITION

Le Trésor caché de l’îlot Canard

Un docu-fiction de Jean-Michel Boré.

Le Réveillon qui tue !

reveillonook.jpg

Un film-concept des Artistes Asociaux.

LE FILM REFUSÉ

Zombie Madness

zzzmmmm.jpg

Bande annonce d’un film gore de Benjamin de los Santos et Clément Bouchet, dont la sortie est prévue pour début 2009 et basé sur le cinéma conceptuel de Grindhouse de Quentin Tarentino et Robert Rodriguez ou du film gore décalé de Peter Jackson, Braindead.

Déconseillé aux moins de 14 ans et pouvant entraîner des crises chez les personnes étant atteintes d’épilepsie (Images brutales et scènes horribles).

Les Artistes Asociaux

Tél. : 86 65 09 — Courriel : djimi@lagoon.nc

Galerie Lec lec tic,

Tél. : 82 56 01–Courriel : leclectic@lagoon.nc

Bureau des Tournages de la Province Sud

Tél. : 24 45 06–Courriel : tournages@province-sud.nc

Ecrit par : Trapard Creteux (789 Posts)

Affreux, Sale et Méchant.


Nombre de vues : 757 fois. Thankiou bien !

6 Commentaires

  1. Ben' dit :

    Je passais par là, et j’ai été vraiment très touché que vous présentiez ZM ! Merci à vous ! (Les avertissement sur la violence me ferons toujours marré !^^)

  2. Trapard Creteux dit :

    Ben > Tah’i.
    Pour les avertissements, c’est moi qui les ai écrit car je les trouve drôles et en même temps, tu as 19 ans et pas 13 et vos effets stroboscopiques sont assez difficilement supportables pour certains (qui ne sont même pas épileptiques).
    Enfin bon, c’est juste déconseillé, pas interdit donc chacun voit midi à sa porte, comme on dit…

  3. Ben' dit :

    Non non ! J’ai rien contre les avertissements ! Juste que ça fait drôle ! C’est partie d’un petit film entre potes et maintenant on est diffusé avec avertissements et tous, c’est amusant !

  4. Trapard Creteux dit :

    Aussi, il y en aura pour tous les goûts : du gore (zombie madness), de l’historique (l’odeur du bois de santal), du slasher (Seules), de la SF (vers le petit coin et au dela), de la psychologie (Les Paillons), de la comédie (Noir sur blanc), du porno…ah, non ? Pas de pornos ?
    Y’a t’il un réalisateur de pornos dans la salle ?
    et y’aura même de l’expérimental ([di]gressions) donc il y a du choix.

  5. Trapard Creteux dit :

    c’est bien sûre, Les Papillons, que je voulais écrire.
    Pour ceux qui passeraient demain, j’y serai pour explications s’il y a besoin.

  6. NEMESIS dit :

    MERCI MERCI MERCI
    c comme une vengeance pour moi!!
    VIVE LE GORE…. ET LE CINEMA LE VRAI

Laisser un commentaire