Ma dernière Scène

UN SPECTACLE DE PIERRE GOPE

Pierre Gope ma dernière scène kanaky Nouvelle-Calédonie CCT Centre Culturel Tjibaou Nouméa

« Un artiste de théâtre local se plaint, se voyant refuser toutes les aides financières par les institutions de son pays.

N’étant pas considéré comme faisant partie d’une troupe de théâtre “historique” par son gouvernement, il décide de jouer sa “dernière scène”.

Des mots qui résonnent comme une mise en abîme ?

Une farce qui veut éveiller les consciences sur le statut des artistes en Nouvelle-Calédonie ?

Les paroles s’adressent à chacun d’entre nous, parfois incisives, parfois drôles, riches d’anecdotes et de références à la culture kanak, à la vie politique et institutionnelle, aux relations humaines.
Pierre Gope porte à nouveau son regard sur le monde, il bouscule, chahute, provoque, sensibilise la société calédonienne en l’interpellant sur des sujets sensibles, souvent difficiles.

Il exprime ici “le cri du ventre vide d’un artiste”, qui n’est pas considéré comme “historique” dans son pays, qui se bat pour obtenir des aides à la création, pour faire son métier, sans jamais y arriver.

Et qui, las de ne pas être entendu, préfère ranger sa plume dans un tiroir. Des textes engagés, qui donnent matière à réflexion.

“Ma colère, c’est de bousculer la conscience politique, coutumière, religieuse”. Le théâtre pour Pierre Gope, comme un miroir de la société. »

Eugénie Kerleau (pour le POEMART)

La dernière scène

Salle Sisia

Les 10, 11 et 12 octobre 2019

Salle Sisia, 19h

Pierre Gope

source wikipédia

Pierre Gope est un dramaturge, écrivain et poète kanak né le 31 janvier1966 à Maré, en Nouvelle-Calédonie.

Il grandit dans une tribu de Pénélo. Atteint de dyslexie, il est déscolarisé en CM21. Passionné par l’histoire et les origines de son pays et de ses coutumes, il se lance, en 1990, dans un périple dans la Calédonie afin d’enquêter sur les origines du peuple kanak. En 1991, il assiste à une répétition du groupe « Koteba », une compagnie de théâtre africaine dirigée par Suleiman Koly : c’est pour lui une révélation. Après cette rencontre, il quitte pour la première fois sa terre natale en direction d’Abidjan en compagnie du metteur en scène ivoirien.

Dans la suite de son apprentissage, il travaillera avec Peter Walker et Peter Brook à Rennes. C’est en 1990 qu’il fonde sa propre troupe appelée la « Compagnie Cebue »1. Deux ans plus tard, en 1992, il écrit sa première pièce de théâtre intitulée, Wamirat, le fils du chef de Pénélo où se mélangent le français et le nengone, sa langue maternelle. Avec cette œuvre et toutes celles qui suivront, Pierre Gope invente un théâtre contemporain kanak associant les cultures kanak et océanienne ; il y joue avec l’humour et la poésie pour mettre en lumière des sujets sérieux remettant en question le monde actuel et la situation en Nouvelle-Calédonie.

Il reçoit, le 18 Aout 2016, le titre de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres par le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie.

Photo : Antoine-Pecquet-2015

AvatarEcrit par : BoSS U (2349 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.