À quand les moto-crottes ?

 

Je me souviens que dans les années 80, RFO-NC nous proposait beaucoup de retours sur ce qu’il se passait à Paris, sur la Mairie de Jacques Chirac. La télévision le caricaturait souvent en train de sa plaindre des crottes de chiens sur les trottoirs parisiens. Puis les moto-crottes ont fait leur apparition. De Nouméa, j’ai vraiment pris conscience de l’apparence de cet engin quand le film de Claude Lelouch, ITINÉRAIRE D’UN ENFANT GÂTÉ est sorti au cinéma : un très beau film avec Richard Anconina et Belmondo et dont l’histoire démarre autour d’une simple moto-crottes.

Mais le Nouméa des années 80 n’était pas celui de 2018 : il y avait beaucoup moins de monde, beaucoup plus de nature, moins de quartiers, moins de délinquance. Et moins de chiens…

Tout ça me rappelle un autre film : LES CHIENS sorti en 1979, mais diffusé sur RFO-NC vers 1986. Le film montrait les habitants d’une ville créer une forme d’auto-défense en adoptant et dressant chacun un ou plusieurs chiens pour lutter contre la délinquance. Mais ça finissait finalement par déborder, et ces petites milices de cités finissaient par lancer leurs chiens sur n’importe qui sur la base de critères ethniques, vestimentaires, etc…

Je repense à tout ça aujourd’hui parceque entre cette époque et le Nouméa de 2018, tout a changé. Et avoir un chien est devenu presque une mode. Il y en a partout et il faut bien qu’ils fassent leurs besoins. La Mairie a anticipé la chose en créant des parcs à chiens avec des sacs à crottes, des graffeurs en font même la promo au Reiciving. Mais beaucoup de maîtres refusent d’y aller. C’est évident qu’on ne peut pas parquer trop de chiens dans un lieux clos sans qu’ils ne deviennent agressifs. À moins de leur mettre des muselières, mais est-ce une bonne idée ?

Du coup, on a de la crotte partout : dans les parcs pour enfants, comme dans les aménagements sportifs (je pense à la promenade Pierre Vernier et à son prolongement à Sainte-Marie). À la tombée de la nuit, les maîtres sortent leurs chiens et le petit jour laisse apparaître des amas de crottes partout. Et à l’opposé de la vieille superstition, il est bienchanceux le Nouméen qui n’a pas encore mis le pied dans une belle crotte.

Donc j’en reviens à ces fameuses moto-crottes qu seraient très utiles et qui d’un côté, lancerait la création d’une nouvelle entreprise, et de l’autre, aiderait à la création de nouveaux emplois pour de futurs chauffeurs d’engins. Et ceux-là ne risquent pas de faire de l’excès de vitesse avec une telle cargaison !

Ecrit par : Trapard Creteux (962 Posts)

Affreux, Sale et Méchant.


Nombre de vues :

40

fois. Thankiou bien !

Laisser un commentaire