BLACKWOODSTOOOOOCK !

Blackwoodstock Festival 2017 Fort Teremba Moindou Kanaky Nouvelle-Calédonie Wampas Pete International Airport KoBe Mylène Godard PhotoMoutons Botox Sela Graphics Kikagaku Moyo Yellowstone Tikahiri Dandy Warhols Goodfellow

« BLACKWOODSTOOOOOCK ! hurle le chanteur de Botox avant d’entamer « No more shame ». « Faut taper dans ses mains, vous êtes prêts ? Le festival, il est plutôt cool, est-ce qu’on peut hurler pour les organisateurs, pour tous les bénévoles, le son, la lumière ! Et faites du bruit aussi ! Pour tout le monde ! Il est un petit peu tard et vous êtes encore vivants !!!! C’est cooooool !!!!»

Je demande à Benoît habillé en costume de vache, ce qu’il pense du festival. Meuh… Effectivement il est tard, c’est bientôt la fin et la fatigue se fait sentir !

Blackwoodstock Festival 2017 Fort Teremba Moindou Kanaky Nouvelle-Calédonie Wampas Pete International Airport KoBe Mylène Godard PhotoMoutons Botox Sela Graphics Kikagaku Moyo Yellowstone Tikahiri Dandy Warhols Goodfellow

Tiens, pour changer… si je vous parlais plutôt de mes rencontres, de confidences et d’atmosphère… Atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ?

Parce que le Blackwoodstock, c’est aussi une ambiance ! On y voit des gens qu’on a peu l’habitude de croiser à Nouméa, il y a des punks à crêtes, des dreadlocks, du tatoué, des babas cool pieds nus, une foule bigarrée et cosmopolite qui se moque des convenances habituelles, chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plaît plaît…. Certains dansent ici et là, d’autres pioncent en plein cagnard, tandis que quelques mecs bourrés discutent de tout mais surtout de rien. On frôle l’hallucination à la vue d’une vachette enjambant des barrières, d’un androgyne affublé d’un tablier à seins, ou d’un hybride à tête de canasson ! Et des chapeaux, plein de chapeaux de toutes les formes, couleurs, textures… A n’en plus savoir où donner de la tête et opiner du chef !

Sela Graphics

Sela, je le croise tandis qu’il graffe sur un camion, il prévoit d’y inscrire « Tropical Caldoche », volonté de la propriétaire. Il m’explique : « Je fais du graff depuis 15 ans, étant autodidacte, j’ai toujours eu la passion du dessin, et la bombe c’est quelque chose de radical au niveau des couleurs, on peut avoir un résultat rapide avec de belles couleurs. Comme je suis peu patient, je dessine surtout en noir et blanc, car je n’aime pas la « colorisation lente ». Là c’est du free style, et les couleurs sont inspirées des couleurs du festival, étant trois, on s’est appropriés le bleu, le jaune et le rose, personne n’est donc gêné par l’autre tout en créant une symbiose ». Je le laisse car il a encore du boulot, et la nuit ne va pas tarder à tomber. En passant, lui aussi est sur facebook !

Tahiti est dans la place

Avant « Botox », je mate les excellents et chevelus japonais « Kikagaku Moyo », et en profite pour discuter en aparté avec Rodolphe, le batteur des non moins talentueux « Yellowstone ». Il me raconte avec élégance : « En fait, « Yellowstone » c’est la fusion de deux groupes, « Nyah » – composé au départ de Manol, le bassiste et de Torea le chanteur – qui a splitté car le problème à Tahiti c’est que les gens vont et viennent. Thom et moi, on avait monté une grosse formation disco qui s’appelait « Soul Sublime », on se connait tous depuis très longtemps et quand « Nyah » s’est terminé, on a voulu rejouer ensemble et surtout créer, sans faire de reprises. Du coup, ça fait 3 ans qu’on répète, là on vient d’enregistrer un premier album qui est sorti en septembre, « Kokoro » et le deuxième est pour l’année prochaine. Il y a peu de groupes de rock à Tahiti, on fait un concert tous les 3 mois pour ne pas lasser nos fans, c’est petit et on ne tourne pas autant qu’on voudrait, mais on part en métropole l’été prochain pour faire des festivals ». A bon entendeur donc ! Et si on veut suivre leur actualité, ils sont sur facebook et ont leur site que je vous livre ici-même car j’avoue que j’ai un peu galéré pour le trouver sur internet, trébuchant sans arrêt sur des propositions de visites du parc homonyme !

Je redécouvre à l’occasion, leurs acolytes tahitiens, « Tikahiri ». Je me rappelais les avoir vus en 2007 dans l’émission « 9 semaines et un jour », ils étaient bien plus sages et moins tatoués… musicalement aussi, avec la présence d’un violoncelliste. C’est le choc total ! Ils ont bien changé les frangins, look gothique et gros son saturé qui dépote grave ! On en prend plein les yeux et les oreilles, et ça fait du bien !

Le Bar

Blackwoodstock Festival 2017 Fort Teremba Moindou Kanaky Nouvelle-Calédonie Wampas Pete International Airport KoBe Mylène Godard PhotoMoutons Botox Sela Graphics Kikagaku Moyo Yellowstone Tikahiri Dandy Warhols Goodfellow

Enfin un vrai festival de rock, où tu peux de réhydrater avec une bonne mousse bien fraîche, ou te balader avec ta bouteille de flotte fermée… Le bar, c’est un endroit stratégique, le lieu de tous les dangers, publics parfois ! En commandant, j’en profite pour demander à la sympathique barmaid si tout va bien, « la boulette, la boulette » me répond-t-elle ! Bénévole au Blackwoodstock ce n’est pas de tout repos, ils bossent comme des forcenés pendant qu’on se la coule douce, et tout ça avec la pêche et le sourire !

Un mec à ma droite arbore un tee-shirt sur lequel est inscrit « Merci Jackie et Michel », ce n’est pas le premier que je vois et ça m’interpelle. Je le questionne : « Mais c’est qui Jackie et Michel ? » Il me répond l’air étonné : « Ben, c’est Jackie et Michel quoi… Tu ne connais pas Jackie et Michel ? Ce sont des artistes en fait, scénaristes de série B, et tout le monde dit « Merci Jackie et Michel » à la fin parce que c’est trop bien, du genre film d’action avec Van Damme, sorte de nanars avec des dialogues sulfureux ». A l’évocation de « sulfureux » tous sont morts de rire, ça me met la puce à l’oreille… « On dit merci qui ? » A l’unisson plusieurs voix s’élèvent… « Merci Jackie et Michel ! » Heureusement, je vérifie toujours mes sources… Et il n’y a pas Van Damme dans les nanars de Jackie et Michel !

A ma gauche un crêteux commande une bière, j’en profite : « Et la crête tu la portes tous les jours ? » et « Grand Steack » m’avoue : « Malheureusement je ne peux pas, mais hier il y avait les Wampas, et il était hors de question que j’arrive coiffé comme d’hab‘ ! Le punk, je kiffe ! » Un autre me raconte qu’il a pris sa première cuite sur les Wampas à 14 ans… C’est ça aussi le festival, un espace de liberté où on oublie qui l’on est au quotidien, où on s’lâche le temps d’un week-end, une sorte de machine à remonter le temps !

Goodfellow

Voilà donc ceux que tout le monde attend, les « Dandy Warhols » ! J’avais bien trippé sur eux dès leur premier album en 2000, « Thirteen tales from urban bohemia » dont ils enchaînent quelques morceaux emblématiques ce soir. Je ne sais pas si c’est l’effet Didier Wampas, mais je les trouve un peu distants, on a l’impression qu’ils font leur job, ça roule, c’est bien huilé, mais sans plus… Je décroche un peu, et il se trouve qu’il y a des fans de… et Goodfellow derrière moi ! Heureuse coïncidence car du coup on discute. Il me confie : « Cette année j’étais à la Boulang’rie, ce serait cool par la suite d’être sur une vraie scène ! On fait de la musique électronique vintage, mélangée à de la moderne et le but c’est d’atteindre le centre du cosmos ! Pour l’instant c’est que de l’oscillateur, mais après ça peut évoluer, avec un peu de voix, des instruments ! La vie et la musique sont la même chose, pourvu qu’elle puisse faire atteindre à l’humanité des états hallucinatoires ! » Merci Goodfellow ! C’était bien cool de faire votre connaissance !

Julia et ses « Cigar Box Guitares »

Entre deux concerts, je m’arrête sur le stand « Cigar Box » où Olive, en sweat et bonnet bleu, Bordin et Frankie font le bœuf au Djembé et au tambourin. Depuis hier, les musicos se succèdent et font la part belle aux « cigar box guitares » de Julia. Pour elle ce sont des histoires d’amis, de vie, de partage, et d’éclair dans les yeux des gens quand ils essayent ses instruments. « C’est de la récup’, bois, cuivre et papier, mais aussi le façonnage du manche, le calcul du diapason, eh oui, ce n’est pas juste de la déco. On les appelle comme ça car elles sont faites à partir de boites de cigares au départ » me précise-t-elle. Elle me montre celle qu’elle a faite pour le festival, magnifique travail ! D’ailleurs, pour ceux que ça intéresse, on peut la contacter par mail à ateliernicocea@hotmail.fr.

The End

Encore un grand cru cette année pour le Blackwoodstock Festival ! Que du bon son, autant local qu’international ! Lorsque je suis arrivée à Fort Teremba, j’ai été soufflée par la beauté du site, des collines à perte de vue et la mer d’un bleu profond en contrebas. Je quitte les lieux avec de la musique plein la tête, une myriade de sourires, des vapeurs de patchoulis et le sentiment d’avoir passé un week-end de folie, pied de nez à ceux qui disent qu’il ne se passe rien en Nouvelle-Calédonie ! Un seul bémol, sécurité oblige semble-t-il, et là je cite Didier Wampas : « C’est quoi ces barrières de merde ? »

Blackwoodstock Festival 2017 Fort Teremba Moindou Kanaky Nouvelle-Calédonie Wampas Pete International Airport KoBe Mylène Godard PhotoMoutons Botox Sela Graphics Kikagaku Moyo Yellowstone Tikahiri Dandy Warhols Goodfellow

 

 

 

Texte : Ko Be
Photos : Mylène Godard

Ecrit par : Ko Be (16 Posts)


Nombre de vues :

337

fois. Thankiou bien !

14 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Excellent !!! Merci Ko Be pour ton chouette article sur le festival le plus Rock du monde de Moindou 🙂
    Merci Mylène pour le partage des photos. Elles sont très belles
    Merci qui ?
    Et bien c’est dit dans l’article, merci Van Damme…

  2. Kobe dit :

    Shock les photos ! Merci Boss U ! Et volontaires, ils l’étaient tous, et s’adressaient au Cri… 🙂

    • BoSS U dit :

      je me doute bien que ce n’était pas involontaire !
      Tu excelles dans ce genre d’exercice, je trouve. Vraiment, j’aime beaucoup ton article

  3. Trapard Creteux dit :

    Pareil, j’aime aussi beaucoup ton article !
    Et en plus, j’ai découvert des trucs grâce à toi, en allant fouiner du côté de Jackie et Michel TV. J’en suis pas sorti plus intelligent, mais c’est pas grave. :mrgreen:
    Puis dans ma dernière vidéo, j’avais aussi droit à Youpi & Youporn :mrgreen:
    Sinon erratum : « Thirteen tales from urban bohemia » n’est pas le premier album des Dandy Warhols. J’avais les deux premiers CDs du groupe pendant mes études en Métropole dans la deuxième moitié des années 90, mais je pense que « Thirteen tales from urban bohemia » est le meilleur des trois.

    • BoSS U dit :

      J’ai vraiment pensé au départ qu’ils parlaient de Jackie et Michel Sardou.
      Puis je me suis dit, franchement ? Michel Sardou au Blackwoodstock ? Déjà, je pensais que Thomas Fersen était une blague ironique mais Michel Sardou c’est juste pousser le bouchon de l’ironie vraiment loin… :mrgreen:

      • Trapard Creteux dit :

        C’est toi la blague ironique :mrgreen:
        Il y avait vraiment plein de tee-shirts sympas et parodiques au Festival. Notamment ce vieux tee-shirt parodique d’il y a 10 ou 15 ans avec le logo de “Monsieur Bricolage” transformé en “Monsieur Picolage”. :mrgreen:

      • Trapard Creteux dit :

        Ah oui, c’est aussi au BlackWoodStock que j’ai découvert la version Darth Vador des tee-shirts “Tricot Rayé” : géniale celle-là !

        D’ici une vingtaine de jours on risque aussi d’en voir défiler des géniaux au Weekend Geek.

      • Kobe dit :

        C’est vrai que ça prête à confusion ! :mrgreen: Sinon il y avait un tee-shirt : “L’alcool ne mène à rien… ça tombe bien, je ne vais nulle part.”

      • Trapard Creteux dit :

        Les T-shirts sont ici :

        https://www.jacquieetmichelstore.com/fr/categories/287/t-shirts-j_m.html

        Dans le style humour bauf, c’est le genre de cadeau qu’on offre à un anniversaire ou à Noël à des personnes dont ce n’est pas du tout le genre. Ou lors d’un gage. Puis on demande à être tous présents lorsque la personne la portera en public.

      • Kobe dit :

        C’est ça ! Ils étaient 3 ou 4 à avoir ce tee-shirt, d’où mon interrogation ! On dit merci qui ? Merci Jackie et Michel…. :mrgreen:

  4. Kobe dit :

    Mea culpa pour les Dandy Warhols… J’ai fait confiance à ma mémoire… et j’aurais mieux fait de vérifier mes sources comme pour Jackie et Michel… :mrgreen:

  5. RassKass Rouge dit :

    Dans les vapeurs de patchoulis ? awa? ça sentait plus la marie jeanne que le vieux babos !
    merci qui? merci les youpi ! bon article qui complète bien ce tours d’horizon

Laisser un commentaire