12 trucs & astuces pour se débarrasser du mâle dominant – Partie 3

Comment se débarrasser du mâle dominant sans laisser de trace ? La Bitch Crew te livre les 12 astuces à connaître, afin de mettre le mâle dominant hors d’état de te nuire, c’est-à-dire hors de ton espace vital. Les premières astuces ont été publiées, il y a 15 jours, la suite, la semaine dernière, si tu les as loupées, clique là et ensuite ici.

Partie III (et fin) : les procédures d’urgence

Astuce n°9 : Si aucune des 8 techniques précédentes n’a marché, c’est que tu y mets vraiment de la mauvaise volonté !

Le mâle dominant, c’est flatteur (au début) alors tu te dis que cela ne te fera pas de mal de céder à ses avances. Même si tu ne crois pas une seconde à ses balivernes.

Le problème, c’est qu’avec le mâle dominant, il y a toujours une date de péremption qui arrive plus tôt que pour les autres. Ça tourne rapidement en mayonnaise avec lui. Un beau jour, tu te retrouves contaminée par sa dominance et sans t’en rendre compte, tu es tellement mordue que tu es la première à lui trouver des excuses. Genre un peu le syndrome de Stockholm quoi.

Bref, si tu lis ces lignes, c’est qu’il est encore temps : FUIIIIIS !!!

Et ne te retourne pas.

Astuce n°10 : Va plus rester grand-monde si tu vires tous les mâles dominants ? C’est pas faux !

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Ou pas. Un seul être vous manque et tout est repeuplé aussi. Un mâle dominant de perdu, c’est dix vies de retrouvées.

Un jour, on réalise qu’on se porte beaucoup mieux sans mâle dominant dans les parages. Ses réflexes à deux balles et sa tendance à croire que ses testicules sont en cristal, ça nous agaçait juste profondément.

Campagne contre la colonisation testiculaire dans le métro parisien (Osez le féminisme)

Astuce n°11 : Non, tu ne regrettes rien (non, rien de rien)

Piqûre de rappel pour les adeptes de l’autoflagellation : La règle d’or, c’est « Pas de pitié pour le mâle dominant » !

Le mâle dominant se dépeint comme une véritable victime du pouvoir maléfique des femmes sur son pénis. Il se sent exploité par les femmes dès qu’il ne reçoit aucune gratification d’elle(s). C’est son plus gros problème au mâle dominant : il préfère reporter ses problèmes sur les autres plutôt que de se remettre en question. Ça lui donne une bonne excuse pour justifier le fait qu’il ne sait pas ce qu’il veut (ni même ce qu’il est). Se remettre en question ? Il n’est pas sûr d’y survivre.

Sois sans pitié avec le mâle dominant. Un jour, il te remerciera de l’avoir rendu un peu moins con pendant au moins un instant. Ou pas. Peut-être aussi qu’il restera aussi con toute sa vie (voire encore plus), hélas. Quelle tristesse… Sérieusement, quand on y pense, vaudrait mieux l’achever tout de suite, non ?

Astuce n°12 : Quoiqu’il en soit, garde toujours un énorme sens de l’humour.

J’ai un très grand sens de l’humour. Si vous ne me croyez pas, regardez mon ex.

L’humour second degré peut te sauver de bien des situations. De façon légère et parodique, tu te mets à rire de toi-même et de la vie (et surtout celle des autres). Tout en gardant de ta superbe bien sûr, en toutes circonstances. Ah ça, tu vas en avoir besoin de ton sens de l’humour, car tu as décidé d’être une femme libre ; libérée de l’oppresseur qu’est le mâle dominant.

ATTENTION : Dans les cas les plus extrêmes, il te faudra atteindre le 50ème degré de l’humour pour rire. Un très grand sens de l’humour, on te dit.

Contrairement à ce qu’on dit, l’humour seconde zone peut te sauver aussi. Sortir un jeu de mots bien pourrave qui arrive comme un cheveu sur la soupe, cela a pour effet de créer un épais écran de fumée autour de toi. Une simple diversion, qui te donne alors l’occasion de te faufiler hors de vue du mâle dominant.

VOIR ASTUCE N°7 : Maîtrise l’art d’être incongrue. Inattendue. Impolie. Irrévérencieuse.

L’humour noir n’est à utiliser qu’en cas de situation extrême. Tu peux finir en prison à cause de ça. LOL, nan je déconne. Ou pas. Y en a bien qui sont mortes brûlées vives pour moins que ça !

Au fil de tes expériences, tu apprends à aiguiser ton sens de l’humour de façon redoutablement efficace. Il devient plus incisif, acide, cynique ou anticonformiste… Mais surtout, tu l’utilises au service de toi-même.

Quand tu fais voler en éclats les illusions du mâle dominant, fais-le dans la bonne humeur et avec le sourire. Ça passe comme une lettre à la Poste.

Pour en savoir plus : L’humour est une arme

Conclusion

En appliquant ces différentes méthodes, tu as la satisfaction de contribuer toi aussi à l’extinction totale et irréversible de l’espèce du mâle dominant. Contrairement à ce qu’on peut croire (surtout le mâle dominant), c’est pour son bien. Il peut s’estimer heureux. Après tout, tu pourrais aussi bien lui péter les genoux et hop, on n’en parle plus.

Mieux vaut donc pour tout le monde qu’il ne traîne pas dans ton espace vital, ni celui de tes copines.

Un dernier conseil pour finir : Quand tu devras t’expliquer sur ton féminisme face au Saint videur du purgatoire, dis bien que c’était juste de la sélection naturelle ;

Ta façon à toi de contribuer au tri sélectif pour le bien de la planète ;

Et un bien grand service que tu as rendu à l’humanité.

Et si le mâle dominant dit qu’il n’a plus de genou, dis bien que tu ne vois pas le rapport.

Ecrit par : Bitch Crew (15 Posts)


Nombre de vues :

32

fois. Thankiou bien !

Laisser un commentaire