12 trucs & astuces pour se débarrasser du mâle dominant – Partie 1

Bitch crew 12 trucs et astuces pour se débarrasser du mâle dominant

Comment se débarrasser du mâle dominant sans laisser de trace ? La Bitch Crew te livre les 12 astuces à connaître, afin de mettre le mâle dominant hors d’état de te nuire, c’est-à-dire hors de ton espace vital.

Le problème du mâle dominant, c’est qu’il est fourbe. Il aime brandir sa galanterie comme un exploit personnel – tout gonflé de sa dominance qu’il est, clamer qu’il n’est point misogyne, qu’il est pour l’égalité des sexes, bla bla bla. Sauf qu’il suffit de gratter un peu le vernis pour s’apercevoir que le mâle dominant ne sait pas de quoi il parle. Bref, il parle beaucoup mais pisse pas loin. Aucun intérêt.

Une fois que tu as cerné le mâle dominant, il te faut mettre en place une stratégie pour l’évincer de ton champ sensoriel. Toute la difficulté de l’opération va être de l’évincer proprement, c’est-à-dire sans qu’il ne s’en aperçoive. Pour son ego, c’est bien. Pour ta survie, c’est mieux. Car il ne faut jamais vexer un mâle dominant, c’est bien connu, c’est comme mouiller un Gremlin : ça devient pas gentil du tout après.

Voici donc 12 conseils pour mettre le mâle dominant hors d’état de te nuire.

Partie I : Brise le mythe. Fais voler en éclats les illusions du mâle dominant.

Astuce n°1 : « Pas de pitié pour le mâle dominant », une règle d’or tu t’en fais.

Le mâle dominant ne sait exister qu’en s’apitoyant sur son sort. La corde sensible, c’est la dernière corde à son arc… et c’est un peu la seule qu’il ait en fait. Ne te laisse pas berner, car il n’a aucun scrupule à manipuler tes émotions en tirant sur la corde sensible. Quand il s’agit de servir ses intérêts, la fin justifie toujours les moyens.

Alors s’il te prend l’envie de prendre en pitié le mâle dominant, rappelle-toi : on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

Bitch crew 12 trucs et astuces pour se débarrasser du mâle dominant

Fête de l’omelette géante à Dumbéa, Kanaky Nouvelle-Calédonie

Astuce n°2 : Un costume, il te faut. Dans un magistral retournement du stigmate, déguise-toi en femme.

Bitch crew 12 trucs et astuces pour se débarrasser du mâle dominant

Euh… LOL, ton père il est pas vitrier. Pousse ton gros cul de sur la dame steuplé M’sieur !

On ne le dit pas assez, mais être une femme de nos jours, c’est l’une des meilleures tenues de camouflage qu’on puisse faire. Nous sommes bombardées chaque jour d’archétypes archaïques de la femme en tant qu’objet sacralisé : une femme multi-tâches, jolie, docile, et qu’elle sent bon et qu’elle est pas encombrante… Les femmes se meuvent dans une société où elles sont traitées en invisibles. Quand elles s’expriment, on ne les écoute pas. On leur coupe la parole sans cesse.

Le mâle dominant, lui, ne veut voir que les avantages de ses relations avec la gente féminine. Il ne peut en accepter aucun inconvénient. C’est pas de sa faute, il n’a jamais réfléchi de sa vie. Et ce n’est après tout qu’une manifestation persistante du modèle dominant : celui qui tend à vouloir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière.

Alors toi aussi, prends-le contre-pied… Approprie-toi le stigmate et déguise-toi en femme !

Cela deviendrait une sorte de rituel du matin que tu accomplirais, telle une Guerrière des temps modernes, pour te donner du courage, avant de sortir affronter ce monde hostile à ce que tu es, femme. Il se pourrait même que tu finisses par aimer ce petit rituel avec toi-même… car au final ce qui compte, c’est que tu te plais à toi. 

ATTENTION : Le mâle dominant croit que si tu te mets en valeur, c’est forcément pour séduire les hommes. S’il est vraiment débile, il croit même que c’est pour lui. N’oublie pas que le mâle dominant se prend pour le centre du monde…

Astuce n°3 : Dévoile rapidement ton manque cruel de connaissances en tâches ménagères

« Ça ferait quoi si je le frappais sur la tête avec ? »

Lorsque les discussions s’orientent vers les tâches ménagères, prends un air ingénu et pose les questions les plus débiles et invente des anecdotes foireuses au possible, inspirées de faits réels ou pas.

Raconte à qui veut l’entendre qu’avant d’essorer la salade, tu aimes trier les feuilles par couleur. Raconte ensuite que pour la faire sécher, tu la fixes sur un fil avec des pinces à linge, au-dessus de l’évier.

Puis, tandis que tu t’extasies sur le vert émeraude de ta dernière salade, regarde bien la tête de ton interlocuteur…S’il tourne au même vert émeraude, c’est que tu viens d’en débusquer un qui te prenait pour une Fée du logis telle Cendrillon, et te voyait déjà t’affairant dans son salon. Maintenant, il te prend juste pour une timbrée.

Bref, ne te prive pas de raconter des salades. Ça fait rapidement le ménage autour de toi, sans que tu n’aies eu à lever le petit doigt (c’est le cas de le dire).

ATTENTION : Le mâle dominant a du mal à se départir de ses illusions. La plupart d’entre eux tournent rapidement les talons au moindre signe d’extravagance et non-conformisme (bon débarras). Mais d’autres, plus chevronnés, se persuadent que si tu es une quiche en tâches ménagères, c’est simplement parce que personne ne t’a jamais expliqué comment on fait (et non pas que tu t’en fous). Ils se donnent alors pour mission de te rééduquer aux bonnes manières (pauvres fous). Ils sont paternalistes avec toi et sur un ton mielleux, sont toujours bardés des meilleures intentions envers toi.

A ce stade de gravité, il va te falloir monter d’un cran : FAIRE TA GROSSE FEIGNASSE.

Astuce n°4 : Fais ta grosse feignasse. Force le trait. Au maximum de l’horreur.

Tu es telle la Paresseuse de Bénabar, une paresseuse née qui aime à perfectionner l’art de ne rien faire. Ne te prive pas d’exprimer tes moments de flemmingite aigüe devant le mâle dominant. Pousse des soupirs dès qu’on t’adresse la parole. Traîne des pieds. Sois désagréable. Ne décoche aucun sourire. Ne calcule rien ni personne. Fais juste ta grosse feignasse.

ATTENTION : On va peut-être te demander si t’as tes règles en ce moment. Tu aimerais dire que tu ne vois pas le rapport… mais retiens-toi. C’est plutôt le moment d’étaler avec « moule » détails tes problèmes sanguinolents de mooncup.

 

 

 

Fin de la première partie de cet article de la Bitch Crew, la suite des conseils et astuces, la semaine prochaine

Ecrit par : Bitch Crew (15 Posts)


Nombre de vues :

62

fois. Thankiou bien !

2 Commentaires

    Laisser un commentaire