France, parle-moi de nous

À 22 mille km de l’Hexagone, une petite île du Pacifique, Nouvelle-Calédonie. « Carte postale » pour les uns, « paradis fiscal » pour les autres, « Eldorado » pour les âmes en mal de soleil[1]… éteignez votre télé. Ce n’est qu’une impression. Pendant que les attentats grondent de l’autre côté de la planète, ici aussi la lutte continue. Pensées d’Océanie vers le Vieux Monde.

Les mauvaises nouvelles du bout du monde

we-need-to-talk-Bitch_CrewNouméa, juillet 2016. Ces derniers temps, chaque fois que j’ouvre Internet, c’est toujours le même mot qui apparaît sur mon écran : “ATTENTAT”. Dans mon fil d’actualité, c’est : où, quand, comment, profils des “terroristes” (avec la religion EN LETTRES CAPITALES), combien de vies brisées… Que c’est dur d’être loin dans ces moments-là. Que c’est dur de n’entendre que la vaste clameur médiatique, la douleur et la montée en sous-marin(e) de l’extrême-droite.

Je ne sais pas comment la Mère-Patrie va traverser cela. Mais je l’espère très fort, du fond du cœur.

Allô ici le Pacifique 

Nous on se trouve à 22 mille km, en Nouvelle-Calédonie. Ici nous avons un autre défi : construire un Pays. Notre Pays.

Ici le temps n’attend pas non plus. L’année 2018 sera celle du référendum d’autodétermination. Et pour l’instant, elle catalyse surtout la plus sombre des peurs : la peur de l’Autre. La peur de cet Autre qui vit à côté de Soi, la peur de le rencontrer au coin de la rue, au magasin… Bref, ce ne sont que préjugés et amalgames, mais ils ont hélas la peau dure.

Tu vois, France, rien de neuf sous le soleil. La même histoire de pigmentation de peau, la même invisibilisation. Les préjugés racistes persistent et créent la souffrance et l’exclusion ; et c’est de ça dont on devrait s’parler, plutôt que de creuser des fossés.

Et si la France et la NC avaient le même défi à relever, celui du vivre-ensemble ?

1853, annexion de la NC à la France. Bientôt 163 ans. Feu empire colonial, tu sembles parfois bien nostalgique. Aurais-tu quelque chose à dire sur nos années communes ? Tu m’as planté un beau jour ton drapeau, pis tu as déporté tes enfants. Tu m’as colonisée. Pis tu m’as oubliée… Alors moi j’ai refait ma vie maintenant t’sais. Bitch-crewJe ne suis plus tout à fait la même Nouvelle-Calédonie. Je deviens ce Pays qui grandit et continue de chercher son nom, son identité.

Un Pays dont le meilleur reste à écrire donc. Il faut juste y croire très fort, et chasser de son cœur tout ce qui nourrit la colère sans l’apaiser.

Peut-être pourrions-nous discuter de cela ? Toi, moi, comme de bons vieux amis. T’es d’accord ? T’as Skype sur ton ordi ? On pourrait commencer par parler de notre passé commun. Un bon début pour réfléchir au destin commun non ? Pis pour de vrai hein, j’aimerais vraiment que tu écoutes mon point de vue.

Je te parlerai de ce que je veux dès aujourd’hui, pour toi, pour moi, pour nous.

Que chacun-e grandisse et vive avec les mêmes chances dans la vie ;

Que « liberté égalité fraternité » ne meurent pas au combat contre le 49-3 et toutes ces guerres menées en notre nom sans notre accord ;

Qu’on cherche d’autres solutions que punir et enfermer, quitte à discuter des nuits debout. Quitte à se mettre dans tous nos états. Parce que l’urgence est à la paix.

 

Je te parlerai de mon Pays, si jeune finalement.

Et pourtant si cher à mon cœur, mon île de lumière[2].

Bitch_crew-New-Caledonia

Bande-son : « Destin commun», Dick & Hnatr.

 

[1]
Pour les Français-e-s de Métropoly au courant de l’existence de la NC… c’est-à-dire pas beaucoup !

[2]
« Océanie », Mexem. https://youtu.be/eKdWoG3DTzA

AvatarEcrit par : Bitch Crew (19 Posts)


Nombre de vues :

432

fois. Thankiou bien !

3 Commentaires

  1. Avatar Trapard Creteux dit :

    Hello,
    J’aime bien votre texte, toujours bien écrit comme d’hab’. Par contre, je n’ai pas compris le but, le fond du truc, le pourquoi du machin…

    Un appel à la discussion avec les Métropolitains, ça vient de la crainte de la montée du FN dont Marine Le Pen réclame un référendum national pour la Calédonie ? Dans ce cas-là oui moi ça me fait carrément flipper que des personnes informées à distance décident à ma place.

    En 2011, j’avais pris ma caméra, mes petites jambes et mes petits bras et j’avais filmé ça pour Le Cri du Cagou : https://www.youtube.com/watch?v=RsYQIzAMpwI

    Bon, les réponses ne pètent pas haut, mais j’avais filmé quelques quidams comme ça, il y en a des plus informés. Il y a ceux qui nous croient encore en pleine guerre civile, d’autres qui suivent, et d’autres qui ne suivent pas du tout…D’autres qui pensent à profiter de leur jeunesse en temps de Crise et qui nous voient comme une carte postale…Mais peut-on leur reprocher et les emmerder alors que petit à petit il n’y a que ces gens-là qui vont booster un peu notre économie locale ?
    Après, les “Construire un Pays”, les “préjugés sur les couleurs & cultures” et tout ces trucs-là moi ça ne me parle pas ou plus depuis longtemps en fait. Perso, je suis Loyaliste mais affilié à aucun parti loyaliste. Je bosse même régulièrement pour des Indépendantistes par simple Amitié, parceque j’ai grandi ici et que le fameux Destin Commun je ne l’ai jamais vu ailleurs que là où il s’est brisé : dans les désaccords politiques qui font la Calédonie.

Laisser un commentaire