Petite anthologie du slam en Nouvelle-Calédonie

slam anthologie Nouvelle-Calédonie new caledonia kanaky

Petite anthologie du slam en Nouvelle-Calédonie

  • Collectif
  • L’Herbier de Feu 2016

anthologie slam nouvelle-calédonie kanaky herbier de feuRecueil de textes des principaux « slameurs » de Nouvelle-Calédonie : Wan (Erwan Botrel), Izra (Israëla Sanchez), Kuby, La Lame de Slam (Jacques Séa Wenethem), Laurent Ottogalli, Pablöw (Pablo Barri), Denis Pourawa, Préchal (Michaël Sanchez), Réza (Fabrizio Bottaro), Romain (Romain Gueytres), Simane (Ludovic Simane Wenethem), Tysh (Thierry Hoang), Val Del (Valentin Deleforterie), Wakfu (Lincey Sioremu), Paul Wamo, Yolina (Hélène Duima).

Qu’est ce que le slam ?

Le slam se présente le plus souvent sous la forme d’un spectacle, qui est, tout à la fois, rencontres entre les auteurs et le public, mais aussi tournois de poésie(s).

Tel a été le cas à Nouméa, avec les quatre sessions de « Wam’ Slam’ Clac », un événement créé par Paul Wamo et la Maison du Livre de Nouvelle-Calédonie, au Rest’Ô Soleil en 2010. Créé à Chicago dans les années 80, le slam entend donner la parole à toutes et tous. En affirmant le caractère populaire de la poésie, en lui ajoutant la dimension du don, celle de la voix qui scande et du corps qui s’offre, le mouvement a suscité un engouement universel.

Pourquoi un livre avec et sur le slam calédonien ?

En Nouvelle-Calédonie aussi, grâce en partie au grand concours organisé par la bibliothèque Bernheim et le vice-rectorat depuis des années, le slam s’est forgé une identité.

Il est de plus en plus reconnu en tant qu’art oratoire, un art de la représentation qui exprime toute sa force dans l’instant de la déclamation. Musique par les rythmes, sonorités et intonations particuliers qu’imprime le poète à son texte, le slam « claque » quand les mots surgissent, lorsque la violence, la rébellion, l’amour, le goût pour la justice sont portés par ce flot de paroles.

Les influences du slam sont diverses : les artistes s’inspirent de rythmes hip hop, de flamenco, de blues pour les mélodies. Ils décrivent la réalité de ce qu’ils vivent au jour le jour, tout ce qui les frappe dans un vaste mouvement contestataire, en s’attaquant aux sujets « chauds » de l’époque : violence, sexualité, racisme, etc. Parce qu’il abolit les frontières cloisonnant les styles, l’âge ou les classes sociales, le slam se veut le lieu de la liberté d’expression.

Et nul doute que la Nouvelle-Calédonie, à ce moment précis de son histoire, ait besoin de tels supports pour s’exprimer, dire, par les voies qui sont les siennes, ce qu’elle a sur le cœur. Le slam mérite aussi de se faire connaître ailleurs que dans les bars ou les restaurants.

Une édition réussie peut le conforter dans son élan, l’aider à mûrir et à se développer, lui permettre de toucher un public encore plus large. Cette anthologie fixera l’image du temps présent, tout en diffusant les éclats et clameurs de nos créateurs en et hors du pays.

Ecrit par : BoSS U (2299 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Nombre de vues :

556

fois. Thankiou bien !

5 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Excellente idée cette anthologie du slam local

  2. Trapard dit :

    Belle initiative en effet.
    Dommage que Boukman ne soit pas dedans et refuse de laisser une trace.. Par contre, j’ai son bouquin auto-produit et celui-là, il ne me l’enlèvera pas ! :mrgreen:

    J’aimais beaucoup les sessions du « Wam’ Slam’ Clac » en 2010 avec Paul, Adjé, Boukman, Diego Jorquera, Prechal et Israela et même les Dusty DjTale et plein de personnes jeunes ou moins jeunes et avec souvent des textes militants.
    http://lecriducagou.org/wp-content/uploads/2010/08/wam-slam-clac.jpg
    Il y avait aussi l’AVH Band.
    https://www.youtube.com/watch?v=GS4R9BM7bqk

    Et avant le « Wam’ Slam’ Clac », il y avait aussi le “Sklam Popul”.
    http://lecriducagou.canalblog.com/archives/2007/05/09/4889148.html
    &
    http://lecriducagou.canalblog.com/archives/2007/06/09/5238790.html
    &
    http://lecriducagou.org/2008/10/quand-le-slam-setend-sur-les-quartiers/

    J’ai envie de lire le bouquin maintenant.

Laisser un commentaire