Not Your Bitch!

Féministes décoloniales

Ce qui fait la richesse des mouvements féministes aujourd’hui, c’est bel et bien leur diversité. La palette est multiple, ce qui permet à chaque femme de pouvoir être la féministe qu’elle souhaite être.

Eh oui, chaque femme doit être actrice de son propre affranchissement ; on ne peut prétendre délivrer les femmes sans qu’elles prennent elles-mêmes les armes.

dragon et princesse raiponce rapunzel Bitch crew Chiennes bleues Feminisme féminisme décolonial journée de la femme 8 mars kanaky Nouvelle Calédonie New Caledonia

Aussi devons-nous questionner les modèles d’émancipation et refuser l’assignation à un modèle unique.

Ici, en Nouvelle-Calédonie, nous avons à créer un féminisme à notre image, un féminisme du soleil, un féminisme du Caillou, un féminisme calédonien.

Bitch, tu es la seule à pouvoir donner du sens à ta bitch-attitude…

Pour moi :

Etre une bitch, c’est avant tout être militante, engagée et prête à défendre mes convictions coûte que coûte.

Etre une bitch, c’est être une femme libre.

Etre une bitch, c’est soutenir un féminisme décolonial, s’engager et se mobiliser contre les inégalités de genres, de classes et contre les dérives racistes.

Mais qu’est-ce que le féminisme décolonial ?

Le principe du féminisme décolonial est de penser l’oppression des femmes dans toute sa complexité, en prenant en compte à la fois les rapports de domination de genres, de classes mais aussi d’ethnies.

S’inscrire dans ce modèle de féminisme c’est s’opposer  aux idéologies d’extrême-droite, mais aussi se dresser contre les politiques républicaines universalistes qui cherchent à ensevelir toute spécificité. Comment, au XXIème siècle, pouvons-nous encore souscrire à cette mythologie qui demeure, quoi qu’on en dise, coloniale ?

Bitch crew Chiennes bleues Feminisme féminisme décolonial journée de la femme 8 mars kanaky Nouvelle Calédonie New Caledonia kanak noir et blanc blanche noire black nigger

Colonial. Le mot est lâché… Parlons-en, de ces idéologies coloniales qui, sous couvert de nous intégrer, nous assignent toujours un peu plus à cette place de colonisé, d’étranger, de différent.

Parlons de toutes ces crasses qui engendrent de la discrimination et arrêtons de nous voiler la face.

Aujourd’hui encore, sur notre petit caillou du Pacifique, nous assistons à des rapports de dominations qui ne sont pas uniquement liés au genre mais à une multitude de différences.

Et là, vous me dites : Non mais tu exagères !

Eh bien non, je n’exagère pas. Vous croyez que ça m’amuse moi, d’entendre à tout bout de champ : « Pour une fille des îles, tu es vachement « courageuse », « intelligente », « belle », « claire », « sexy », « forte »…… » J’en passe et des meilleurs.

Hé oh, oui je suis une fille des îles ! Oui je suis une calédonienne ! Oui je suis une « indigène » Et non, je n’ai pas été éduquée à l’occidentale. Mais je suis avant tout une FEMME, qui tente de se faire une place dans cette société. Même si cette place n’est jamais vraiment gagnée.

Nous devons toutes nous opposer aux clichés, aux préjugés et à l’ensemble de ces catégorisations qui nous collent à la peau.

Bitch crew Chiennes bleues Feminisme féminisme décolonial journée de la femme 8 mars kanaky Nouvelle Calédonie New Caledonia Pocahontas kanak

Bon je parle de moi, mais j’aurais très bien pu parler de vous. N’avez-vous jamais été confrontée à des situations où votre statut de femme, votre classe sociale, mais aussi votre culture ont été sources de discriminations ?

Nous avons toutes été témoins de ces clivages de genres, de classes et d’ethnies qui continuent à foisonner dans nos quotidiens. Il est vrai que les sociétés post-modernes prônent le tout égalitaire.

Mais de l’égalitarisme à l’égalité, il y a un monde. Il n’est qu’à voir les mots et les actes infâmes qu’a dû subir Christiane Taubira tout au long de son ministère, parfois par ses propres collègues…

Envers et contre tout, nous sommes fières de notre identité complexe de femmes du caillou. JAMAIS ACQUISES, JAMAIS SOUMISES.

I'm not your Bitch Bitch crew Chiennes bleues Feminisme féminisme décolonial journée de la femme 8 mars kanaky Nouvelle Calédonie New Caledonia

Bitch, but not YOUR bitch.

AvatarEcrit par : Bitch Crew (20 Posts)


5 Comments

  1. Avatar Taanne

    Bravo! J’ai beaucoup aimé votre texte. Toutes les discriminations, quelles qu’elles soient, et même si elle revêtent un habit paternaliste – et surtout si elles revêtent un habit paternaliste – sont à condamner et dénoncer. Les choses sont parfois difficiles pourtant parce que celles et ceux qui en sont victimes cherchent souvent à minimiser, trouver des justifications à ceux qui les briment. Il faut dire, expliquer, encore et encore. Il ne faut jamais accepter ce qui nous rabaisse, nous humilie. En tant que femme, membre d’une ethnie différente, d’une classe ou d’un “métier” déconsidéré… Merci de le faire!

  2. Salut les bitch
    Une fois de plus j’ai kiffé votre article.
    J’ai pensé à vous en voyant une initiative dans le cadre de la journée de la femme, ici, à Nouméa. 🙂
    “Point de vue des hommes sur la thématique de l’évolution des droits de la femme.” ça m’a fait marrer mais ainsi c’est pratique car les bonnes femmes pouvaient garder les gosses et préparer le repas. 🙁

  3. Avatar jonaas17

    Bonjour,
    pour votre info, Bitch Crew & Les Chiennes Bleues, votre (remarquable) article vient d’être relayé sur le site FB du festival du Film du pacifique Sud de Rochefort , à :
    https://www.facebook.com/FestivalRochefortPacifique/?fref=ts
    le 9/3
    C’est comme cela que je l’ai découvert + voir le commentaire mis sur sur l’autre page “8 mars” de ce FB:

    “:-) A propos de “journée de la femme”, une , parmi les nombreuses rencontres magiques que permet le Festival Rochefort Pacifique, a été de retrouver au hasard de discussions avec Larry Thomas et Vilsoni Hereniko, Shamima Ali Naidu, et le “Fiji Women’s Rights Movement” qu’elle a contribué à créer… 😉 ; Voir: http://www.radionz.co.nz/international/pacific-news/278671/gender-inequality-root-cause-of-violence-against-women ; http://www.fwrm.org.fj

    Bravo
    cordialement
    Hervé (du comité orge. du festival Rochefort)

    • Wouah merci pour l’info c’est sûr que ça fera plaisir aux bitch, cette reconnaissance outre-marine. (Oui, pour nous l’outremer, c’est vous !

  4. Avatar Virginie

    J’espérais bien que vous alliez faire un nouvel article pour le 8 mars de cette année. Je ne suis pas déçue, j’aime toujours autant vos textes et vos réflexions !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.