(Documentaire) Après les Accords de Matignon – Oudinot

 

loadimg.php

APRÈS LES ACCORDS DE MATIGNON-OUDINOT :

TÉMOIGNAGES 1989-1990 (2008)

de Bernard Baissat, avait été projeté à Poindimié en 2013, lors du Festival Ânûûrû Âboro en hors-compétition. Il avait été précédé d’une petite conférence d’Olivier Houdan au sujet des ‘Évènements’ et suivi d’un débat un peu fiévreux sur cette période et qui débordait un peu trop du contexte calédonien actuel comme souvent lorsque le ton monte. Donc un film à regarder dans le calme chez soi.

Quoiqu’il en soit, voici le film que Bernard Baissat a réalisé à partir de ses propres images d’archives et avec de nombreux témoignages filmés entre 1989 et 1990, donc les deux années qui ont suivi les accords de Matignon-Oudinot signés en 1988. Au-delà des propos tenus devant la caméra de Bernard Baissat, l’intérêt de ce film est surtout qu’il existe assez peu d’entretiens filmés si peu de temps après les ‘Évènements’ en dehors de L’ESPOIR EN NOIR ET BLANC (1991) d’André Waksman et de Jimmy Wellepane (les films d’André Waksman sur la Nouvelle-Calédonie sont consultables à la médiathèque du Centre culturel Tjibaou). Puis les films d’André Waksman jouissent surtout d’une petite célébrité locale du fait qu’on y découvre des adolescents comme Fabrice Virayie, alias Flamengo, filmé à la cité Pierre-Lenquette, et Didier Mindia, alias Nephy Mone ou Apol Stoa 33, filmé devant les tours de Mont-Ravel et exprimant leurs sentiments bien avant d’être les artistes de renommée que l’on connait aujourd’hui. Moins social, le film de Baissat a quand à lui, plus une portée politique sur l’après-Accords de Matignon (certains entretiens datent d’après les décès de Yéwéné Yéwéné et de Jean-Marie Tjibaou) et il décrit aussi une ambiance et réanime les questionnements de l’époque.

(À voir aussi LES MÉDIATEURS DU PACIFIQUE (1997) de Charles Belmont sur la transition entre la prise d’otages d’Ouvéa et la mission de médiation politique de l’État -autrefois appelée “le plan Rocard”- menant aux dits-accords de Matignon).

Donc voici le film APRÈS LES ACCORDS DE MATIGNON-OUDINOT : TÉMOIGNAGES 1989-1990. Avec notamment la participation de Jean- Jacques Anglade (maire PS de Vitrolles), François Burck (président d’Union Calédonienne), Patrice Godin (anthropologue), Robert Malllet (Lycée Do Kamo), Raymond Poinraoupoépoé (militant FLNKS), Jean-Paul Besset (journaliste), Aymar Bouanaoué (maire de Bélep), Paul Néaoutyine (président du FLNKS en 1990), Didier Tangopi à Ouvéa (Alliance scolaire), René Guiart (historien), Cyntia Debien (historienne), Adèle (étudiante), Raphaël Mapou (maire de Yaté), Jean-Pierre Aïfa (maire de Bourail), Reybas Waka-Ceu (Association Maisons Familiales), Michel Tubiana (avocat), Jean Chesneaux (historien), Walli (étudiante), Antoine Sanguinetti (Ligue des Droits de l’Homme), Alban Bensa (ethnologue), Lucette Poigoune (journaliste), Véronique Devambez (historienne), Walles Kotra (journaliste).

Infos remises un peu en ordre après avoir été tirées du blog du réalisateur du film.

 

Ecrit par : Trapard Creteux (954 Posts)

Affreux, Sale et Méchant.


Nombre de vues :

715

fois. Thankiou bien !

1 Commentaire

  1. Tornéné dit :

    SUPER !!!

    A l’heure ou un paquet de pignoufs antirépblicains astiquent leurs drapeaux pour jouer dans la cour et avec le front national, ça fait du bien de rappeler l’Histoire et la réalité du sens de cette DECOLONISATION !

    Merci le Cri de cette perle, et bravo aux protagonistes d’hier et d’aujourd’hui de rendre ceci accessible.

Laisser un commentaire