Un spectacle d’époques

Mieux que Wikipedia. Ce week-end, on pouvait apprendre en un seul endroit et sans cliquer pourquoi les Indonésiens de Calédonie ont été surnommés les Kakanes, d’où viennent les arts traditionnels transmis par les Javanais du Caillou, ou comment leurs descendants peuvent les mettre au goût du jour.

P6180329-PS     P6180201-PS

C’était au centre culturel du Mont-Dore. L’Association indonésienne de Nouvelle-Calédonie créée en 84 y a fêté ses trente ans en célébrant (en grand!) à la fois le passé, le présent et l’avenir. Pas pour rien que le spectacle s’appelait « D’une époque à l’autre »,

Dari masa ke masa.

P6180020-PS

Un joyeux et chatoyant mélange des genres. Des voix off racontent une culture, ou témoignent de leur rapport à cette culture. Des saynètes présentent différents arts traditionnels, ou les détournent. Les acteurs masqués du Tari Topeng et les marionnettes ombrées du Wayang Kulit prennent ainsi quelques libertés.

P6180072-PS     P6180123-PS
Des chansons du répertoire indonésien ponctuent les tableaux. Quant à la scène, elle est plutôt remplie. Elle accueille quelques éléments de l’incontournable gamelan et tout un angklung, l’orchestre d’instruments en bambou, prêté par le  consulat d’Indonésie. Mais aussi des cordes et une section rythmique.

P6180024-PS

Ce gala présenté trois soirs à guichets fermés a consacré un énorme boulot abattu depuis un an et demi : les premières répèt’s du projet final datent de février 2013… Mais l’idée de la fusion entre les pratiques d’hier et d’aujourd’hui mûrit depuis sept ans dans la tête du très polyvalent Thierry Timan, vice-président de l’AINC, qui a pensé, produit et coordonné le spectacle.

P6180070-PS-rec

19 danseurs et 38 musiciens, sans parler des 15 renforts en coulisses, ont mouillé la chemise en batik pour présenter cette réflexion de deux heures sur leur identité. Des anciens aux petits mômes. Du pencak silat, au hip hop!

Fan

Photos : Patham

Il est évidemment préférable de cliquer sur les photos pour les voir en grand sur vos écrans. Ceci n’est qu’un conseil.

Ecrit par : dAwa (6 Posts)


Nombre de vues :

1399

fois. Thankiou bien !

6 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Génial l’article et les photos. Merci beaucoup pour cet article qui met en lumière la communauté que Trapard, en 2009 surnommait la communauté “discrète” de Nouvelle-Calédonie

  2. MOUGIN dit :

    quelle superbe voyage, poésie et magie, merci.
    Merci de nous avoir donné une belle leçon d’humilité, à nous européens qui vivons à vos côtés en ignorant tout quasiment de votre belle culture et votre existence.
    Pour tout cel : Merci.

  3. marie dit :

    J’ai eu la chance de voir ce spectacle !!! J’espère qu’ils auront l’occasion de le redonner parce que c’était vraiment un spectacle de qualité où l’on sentait le désir de partage aussi bien culturel qu’humain. Bravo encore à ces plus de 65 personnes pour leur engagement, un an et demi de répétitions, temps et énergie offerts, un exemple de fraternité !
    Bravo à tous !!!

  4. hardel dit :

    Moment de pur bonheur et grand partage culturel ; mélange de traditionnel et de moderne, ce spectacle était digne de professionnels. Bravo! Il faudrait le partager encore…Merci pour cette belle soirée.

  5. BoSS U dit :

    Merci à vous de passer par ici et de laisser vos appréciations personnelles sur ce spectacle. Voilà qui nous fait plaisir et doit faire plaisir à l’association et à l’équipe qui a bossé très dur pour vous présenter le show.

  6. Pascale dit :

    Spectacle fabuleux !
    Il doit circuler sur le Caillou : c’ est une main tendue entre les différentes communautés.
    Nous sentons le DESTIN COMMUN possible.
    Bravo !

Laisser un commentaire