Eileen Shakespeare à l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

Mon cher William,

J’ai une chambre à moi, sur le Bank Side, près du Globe. De quoi dormir, faire ma toilette, écrire, de quoi lire aussi. Lire pour me sauver. Je ne paie pas cher et j’aime tellement regarder les coches de rivières, souvent je m’assois là, et ils partent vers Deptford, Gravesend ou Greenwich, descendant par une marée, remontant par l’autre. Rien à voir avec chez nous. Je m’assois, les coches se remplissent, je m’assois et je lis, les coches se vident. Dante, je n’avais jamais lu Dante. Et Ronsard !

Je connais un homme qui a dans sa bibliothèque des trésors qu’il n’a jamais ouverts, l’imbécile ! 

C’est un savant, pourtant, crois-moi. J’ai trouvé chez lui quelque chose de pas mal : une Histoire tragique de Belle-forest, j’en ai tiré une ou deux scènes. Ur-Hamlet est un prince qui finit roi, un prince hanté, mais dans ce que j’écris, il n’est encore qu’un enfant. J’ai failli en faire une princesse. À quoi bon ? On demanderait à Burbage de la jouer, ce connard de Burbage, qui se prend pour ce qu’il n’est pas ; je le hais tant il m’ignore.

Je paie mon papier trois fois rien, un ami, un certain Flynn m’emprunte ce qu’il faut, chez Pembroke. Je gagne ma vie, à ma manière. Les actrices n’existent pas. Les femmes n’existent pas.

S’il faut être un homme pour entrer dans un théâtre je deviendrai un homme et un homme. C’est toute ma vie, Will. Comme pour toi, j’imagine et j’imagine. À moins que tu n’aies changé de voie. Le braconnage t’a peut-être tourné la tête.

Je vais bien.

Je vais très bien, comme ça, très bien.

Tu serais surpris.

Eileen Shakespeare, Fabrice Melquiot, scène 6, p.25, L’Arche, 2009.

olivia-duchesne-3-dell-erba

Avant de s’envoler pour le festival d’Avignon où Olivia Duchesne incarnera tous les jours Eileen Shakespeare du 5 au 27 juillet 2014, la compagnie Cris pour habiter Exil donnera une représentation unique et gratuite de cette pièce de Fabrice Melquiot au Théâtre de plein air à l’Université de la Nouvelle-Calédonie le jeudi 19 juin à 19h.

Entrée libre et gratuite

Publiée en 2009, cette pièce retrace l’histoire – fictive – de la sœur de William Shakespeare.

Dirigée par Laurent Rossini dans une mise en scène sobre, Olivia Duchesne est seule sur scène et incarne une Eileen animée par la rage de vivre, de vivre ses rêves ainsi que toute une série de personnages qui croisent son chemin.

La création du spectacle a eu lieu au mois de juillet 2011 au Théâtre de l’île.

En mai 2012, la pièce est reprise au centre culturel du Mont-Dore, en séances scolaires et tout public.

Olivia Duchesne, Laurent Rossini et Laurent Lange (créateur et régisseur lumière) partiront le vendredi 27 juin pour rejoindre le Festival d’Avignon pour 23 représentations.

le 19 juin à 19h

Théâtre de plein air

Université de la Nouvelle-Calédonie

Entrée libre et gratuite

AvatarEcrit par : BoSS U (2349 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.