[Doc.] Violon Profond à Nouméa

2012 : La Fête des Fous à lier

fous-a-lier-couvJe ne sais pas si vous vous en souvenez car cette actualité remonte un peu mais  la compagnie les Artgonautes du Pacifique organisait en 2012 la première “Fête des Fous à lier” de l’histoire de l’humanité de Nouméa. Un événement exceptionnel qui en plus de réunir la fine fleure de la plume locale et le gratin des comédiens du Pays faisait la part belle aux artistes internationaux.

En effet, l’organisateur n’avait pas hésité à inviter Didier Super, ce con que nous avons adoré haïr et un duo de fous furieux, Violon Profond tellement furieux que le chanteur était venu seul. Le violoncelliste n’avait pas fait le déplacement à cause d’une obscure histoire de maladie dissimulant très mal les agissements d’un complot forcément judéo-maçonnique que nos amis quenelliers s’empresseront de démasquer, nous n’en doutons pas. J’espère qu’il va mieux !

Oui, je place maintenant volontairement les mots “quenelle”, “complot” et “judéo-maçonnique” dans mes articles. Ils sont difficiles à orthographier et ils attirent tellement de lecteurs intéressants et polis que ça serait dommage de s’en passer, mais on fait du chiffre et ça fait plaisir à nos sponsors (Idée ! : Trouver des sponsors). (Voilà, je suis encore fâché avec tout le monde mais je m’en fous, écrire un article sur la fête des fous à lier doit au moins servir à ça : Aux chiottes, le politiquement correct)

Oulala ! Je m’égare…

violon-profond

Violon Profond

En marge du Festival des Fous à Lier se déroulant au Centre d’Art à Nouméa, Violon Profond se donnait à fond, en concert, dans les bars de la place.

A relire ici : Violon Profond en tournée internationale

Erick Kal’hédoniste Guiziou, notre chroniqueur poète, aussi talentueux qu’assoiffé, était allé à la rencontre du duo constitué à l’occasion de JB au chant et de Jérôme Marchand, violoncelliste calédonien remplaçant au pied levé le membre retenu pour de sombres raisons que nous ne préférons pas rappeler dans ce deuxième chapitre.

“JB”, “Bar”, il n’en fallait pas plus à Kal’hédonsite pour en avoir l’eau à la bouche (si je puis dire) et se glisser dans la peau d’un reporter pour suivre le groupe dans sa folle tournée. L’interview était filmée mais les brumes des whiskys bon marchés (façon de dire car à Nouméa rien n’est bon marché) et les vapeurs des bières tièdes ont égaré les copies et ce n’est qu’hier soir, deux longues années après, que  Trapard, l’archéologue du cinéma calédonien terminait de restaurer ce qui était possible de sauver.

Violon Profond à Nouméa : Les images

Donc, voici pour vous en exclusivité et en intégralité, l’interview de Violon Profond à Nouméa par Kal’hédoniste.

Ecrit par : BoSS U (2299 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Nombre de vues :

978

fois. Thankiou bien !

9 Commentaires

  1. Trapard dit :

    Je m’en souviens bien. À cette époque, Kal’hédoniste portait encore cette moumoute façon curé de campagne faite avec du poil de sanglier :mrgreen:

  2. Fan dit :

    J’adore la disgression!

Laisser un commentaire