Être ou ne pas être Ubuntu…comment reconnaître que s’il n’y a pas toi, il n’y a pas moi?

Mon humanité est inextricablement liée à ce qu’est la vôtre…

 

images

L’origine de ce mot provient des langues bantoues – plusieurs centaines de dialectes parlés en Afrique subsaharienne – et peut être associé à un célèbre proverbe zoulou : ‘Un individu est un individu à cause des autres individus…Mon humanité est inextricablement liée à ce qu’est la vôtre…, a également théorisé Desmond Tutu. Quelqu’un d’ubuntu, a encore expliqué le prix Nobel de la Paix 1984, est ouvert et disponible pour les autres (…) car il ou elle possède sa propre estime de soi, qui vient de la connaissance qu’il ou elle a d’appartenir à quelque chose de plus grand. Il se sent diminué quand les autres sont diminués ou humiliés, quand les autres sont torturés ou opprimés.”

—————————————————————————————————————-

Cet UBUNTU sud-africain…Ne serait-ce pas un genre de si y a pas toi y a pas moi? Cela nous  renvoie aussi au principe fondamental de la coutume kanake, qui privilégie et cultive le lien, le lien à l’autre, c’est un principe fondamental, universel, c’est une vérité suprême du quel découle toute notion de justice d’équité.

La fraternité est secondaire en ce sens qu’il nous amène à penser l’autre selon la condition humaine, uniquement selon l’être, alors que l’équité nous ouvre et nous  amène à penser l’autre selon l’univers des espèces terrestres, animés et inanimés. La fraternité, nous enferme dans l’espèce humaine, tandis que l’équité quant à elle nous renvoie à une vérité suprême, celle du « vis-à-vis », celle du reflet vivifiant qui nous indique comment nous devenons l’être!

“Tu es homme, à grâce à ton voisin, ton frère, ta sœur, mais aussi grâce à cet arbre et ce caillou…”

Trobriand-Islands

Ceci nous ramène  vers cette perception animiste qu’avaient nos ancêtres, ces êtres tellement primitifs que nous vénérons parfois pour leurs arts divinatoires, païennes  et mystiques, ou pour leurs mœurs à contre-courant des pensées modernes morales et pédagogiques telles que celles des trobriands des îles Salomon, tant aussi pour leurs liens à l’univers puissant, parfois inquiétant!!! Comme si à leur époque ils avaient eux-mêmes expérimentés cet ubuntu, sans connaître les préceptes de nos  démocraties modernes.

C’est un concept que nous pouvons voir poussé à l’extrême dans la culture kanake au travers du concept de l’homonyme, de la psycho généalogie (définition personnelle). En effet la culture de l’homonyme ou cette pseudo psycho généalogie est puissante tant elle canalise le parcours initiatique d’un individu en le faisant devenir homme grâce à une relation intime entre lui “être” en devenir et lui “être” devenu (identité de  son homonyme),  ayant vécu dans le passé et maintenant vivant au sein du  mythe.

C’est une leçon d’humilité, d’humanisme, qui nous apprends  dans un Ubuntu avec nous même à  vivre un Ubuntu avec l’autre. Autrement dit, qui nous questionne de manière suivante : comment aimer les autres si nous, nous  n’aimons pas nous même? …éternelle tirade incomprise par les fous de la pensée du bon samaritain qui s’évertuent à vouloir le bien des autres par pure égoïsme et pensée politique de domination, moralisatrice inconsciente.

images xxindexxxx

En ce sens nul peuple n’est supérieur, ou inférieur, nul être n’est inférieur ou supérieur, car nous participons nous par notre potentiel de reflet de l’autre en nous à rendre vivant l’autre. En ce sens qu’avec soi-même nul identité n’est supérieur, ou inférieur ” si je suis directeur dans une structure économique, je suis aussi kanake dans ma tribu…ni l’un n’est plus important à mes yeux…si cela le devient alors, je tombe dans une politique de domination…et un jour je voudrai dominer les autres…”

C’est en ce sens que nous devons toujours remercier notre vis à vis d’être ce qu’il est, car c’est en étant l’être qu’il est, animé ou inanimé que nous devenons à notre tour l’être animé ou inanimé, et en retour nous lui rendons à ce vis-à-vis le reflet de son existence en le vivifiant par la même occasion. En cela nous devons préserver l’autre, cet autre animé, inanimé, homme, animal, minéral, végétal.

qqq

L’humanité n’est encore qu’un enfant, il lui faudra encore sacrifier beaucoup de cultures, traditions empiristes pour que l’humanité devienne un jour homme. Nul ne sait combien de Trobriands, kanaks, Zulu, de les Arawak, d’Inuits, combien de ces cultures, serons sacrifiés pour que les  fondamentaux universels humanistes, soient enfin imprégnés dans nos esprits d’humain.

Nous ne le saurons jamais car cette entreprise se poursuivra des millénaires durant encore, et nous serons devenus d’ici là les vestiges d’un passé, non pas archaïque, mais vestiges d’un passé moderne balbutiant sa modernité humaniste, mais nous devons garder espoir, persévérer et continuer à lutter car  si  peu d’entre nous le pensent aujourd’hui, dans quelques millénaires, beaucoup plus le penseront.

_journal_13190_devinciindex

Chaque pays, chaque peuple  apporte sa pierre à cet édifice humaniste,  la Calédonie par son projet de destin commun est dans cette droite ligne, pour lui-même et ses frères du pacifique sacrifiés sur l’autel de l’évolution de l’humanité, comme l’a été l’Afrique du sud de Madiba et de ses frères de l’ANC. La pensée  ubuntu est un héritage pour l’humanité pour les millénaires à venir, tout comme Jean-Marie Tjibaou a légué sa pensée à la Calédonie entière.

Notes:

Photos : origine web

Définition de Ubuntu : web

Ecrit par : ELRIKO (18 Posts)

je suis à Poro. je précise P, parce que G c'est pour ceux qui sont dans le sud...à Goro. brèf Poro c'est entre waa wii luu comprenez Houaïlou et Kouaoua traditionnellement appelé Kawipaa...voilà...c'est tout. et c'est dans le centre...même si on se dit du nord...


Nombre de vues :

1205

fois. Thankiou bien !

2 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Elriko, ça me fait extrêmement plaisir de te voir parmi nous à nouveau.
    avec un très beau texte.
    Je voudrais être ubuntu, moi aussi

  2. Elriko dit :

    Soyons tous Ubuntu…et le CdK est déjà Ubuntu!!!

Laisser un commentaire