“Amour sans âge” par Imasango et trois photos de N. Kernéis

Logo_ENDEMIX-red
Endemix_02Le Cri du cagou participe au magazine Endemix depuis le lancement de sa nouvelle formule. Nous nous fixons un thème, ici pour notre deuxième participation, il s’agissait de  “la peau”. Nous attendons ensuite vos participations que nous publions soit dans notre page dans le magazine et pour les participations qui ne sont pas sélectionnées, sur notre site.

Imasango participait au thème “La peau” avec ce texte extrait du recueil “Pour tes mains sources” paru aux éditions Bruno Doucey, Paris, 2011.

Nathalie Kernéis participait au thème “La peau” avec trois photographies argentiques.

corps-main_Nathalie-Kerneis-03

Amour sans âge

Elle arrive…

Femme sans âge

Elle arrive…

Sans peau

 

Enflammée de nos incertitudes

D’hier et de toujours

Elle se dresse

Face à notre oeil…

Celui de l’âme

elle_Nathalie-Kerneis-02

 

Elle nous parle

Du chant d’amour

Gravé

Sur les yeux des vivants

Aux mains tendues

Pour donner

Recevoir et construire

Sans couleur étiquette

D’une peau nuancée

De foncé ou de clair

 

Ses seins bas et lourds

Invitent au repos

De la femme-racines

Source fibres

Mère des hommes

Allaitant toute force

Nichée sous ses cuisses

Entrailles du monde

elle_Nathalie-Kerneis-01 (1)

 

Elle accueille le silence et l’asile

Nés du ventre

De la glaise nourricière

Qui nous tendait sa couche

Pour la palpitation des heures

Apprivoisée en un éclair

De bruissement et d’au-delà

 

 

Imasango
 Pour tes mains sources, 2011Éditions Bruno Doucey
 
Photos : Nathalie Kernéis

Ecrit par : BoSS U (2299 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Nombre de vues :

438

fois. Thankiou bien !

1 Commentaire

  1. BoSS U dit :

    J’ai remis en avant cet article paru ce matin, j’avais peur que personne ne prête attention à l’excellent texte d’Imasango et aux chouettes Photos de Nathalie Kernéis dont je pense que c’est la première participation au cri du Cagou

Laisser un commentaire