“Lettre à Jean-Marie Tjibaou” par Florenda Nirikani

jean-marie-tjibaou

Jeune Citoyen de mon Pays
50 rue Docteur Collard, Bat H3 41
Cité Pierre Lenquette

 

Nouméa le 4 mai 2013

A Jean Marie TJIBAOU

 

Bonsoir Jean Marie,

Cela fait longtemps, ça fait 24 ans….

De là ou tu es, tu parles avec tous nos vieux, ceux et celles qui nous ont permis de marcher sur leur traces. Je sais que de là ou vous êtes, vous veillez sur nous. Tu me connais Jean Marie, moi jeune citoyen issus de la génération 6. Nous, ceux et celles qui sommes née entre 1975 et 2000. Ceux et celles qui n’ont pas connus les accords de Matignon, les événements, l’accord de Nouméa et les grands projets industriels. Moi jeune citoyen qui ne suis pas kanak.

Tu vois Jean Marie, dernièrement ton fils m’a dit : « Enfermés dans un tunnel éducatif, personne n’a penser à tirer la sonnette d’alarme ni l’arrêt d’urgence. Capacité de révolte de l’idéal quasi nul, le pari de l’intelligence aura 15 ans de retard cette année »….

A côté de ça Jean Marie, nous avons montré notre capacité aux yeux du Pays, aux yeux de l’Etat Français et aux yeux du monde entier, que nous pouvions projeter et réaliser l’Usine du Nord. Je suis certain que tu es fier tout comme moi que ce projet se réalise enfin. Fier de Raphaël PIDJOT qui est avec toi, fier de Paul NEAOUTYNE et de tous ceux et celles qui ont cru et qui se sont engagés dans la construction et la finalisation de cette usine. Un sentiment de fierté domine l’ensemble des familles du Pays. Mais tu sais Jean Marie, à côté de ça je ne te cache pas que je suis aussi traversé par un sentiment d’inquiétude. Regarde nous Jean Marie…… dans notre histoire, ce que nous vivons au pays, ce que nous voyons dans le monde, les gens d’ici et ceux qui sont devenus leurs frères depuis Nainville-les-Roches.

Les vérités en 2013:

 La Nouvelle-Calédonie est toujours un archipel de l’Océanie dans l’océan Pacifique situé en Mélanésie. L’Europe est tellement loin, loin de nous

 Les enfants meurent toujours de faim dans le monde, la pauvreté et l’exploitation humaine ne cesse d’augmenter. Au Pays, il y a des gens qui vivent en dessous du seuil de pauvreté

 La France est endettée jusqu’au cou et les inégalités sociales ne cessent d’augmenter

 A l’assemblée National, les temps de parole ne sont plus respectés, les dirigeants du gouvernement Français ne s’entendent plus et nous les regardons s’insulter à la Télé

 Notre ancien ministre socialiste du budget, Jérôme Cahuzak, à des comptes en suisse, et les paradis fiscaux….

 Notre président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Harold MARTIN, est passé 3 fois au tribunal de Nouméa, cette année

 Nos prix ne cessent d’augmenter, les gens parlent de « la vie chère »

 Les inégalités sociales sont criantes en Nouvelle-Calédonie et la jungle de béton nous étouffe et nous consume.

 Le système éducatif n’est pas adapté aux réalités, l’école enferme les esprits en France, comme en Nouvelle-Calédonie et l’échec scolaire n’est pas une priorité de notre gouvernement.

 La violence augmente dans les quartiers mais aussi dans les tribus et l’alcool tue les bouts de culture qui restent après 160 années de colonisation, en cette année 2013.

 Au centre-ville d’Aémoun, on peut se faire tirer dessus avec une arme interdite à la circulation

 Au centre-ville de Nouméa, mais aussi aux alentours, les SDF, les soulards, les crasseux, les mendiants, les voleurs, les rejetés, les délinquants sont des indicateurs. Ils nous montrent que des humains sont en marge de la société dans laquelle nous vivons

 Culture violée, mutation des comportements humains et mal être social tous les jours

 Le moustique tue à Montravel (Cité mélanésienne)

 La réussite sociale c’est faire de l’argent et se faire une place dans la société produite

 Les gens n’ont pas fait le bilan ensemble de l’événement des destructions des cases en octobre 2012 qui a marqué l’ensemble de la population (Le gouvernement, les partis politique, les associations, la Commune de Nouméa, les militants, les volontaires et les bénévoles, les signataires de la pétition du maintien des cases), tout le monde s’est fait mal… Il faut se parler et assumer ses responsabilités, il faut montrer aux plus petits que dans ce Pays, il y a encore des hommes de dialogue car il est coutume des gens de ce Pays de faire circuler la parole.

De ces vérités, il y a de quoi être découragé. Mais je crois et je marche pour faire ma part et partager l’envie et la volonté aux plus petits, de pouvoir être réveillé et être debout dans leur Pays.

La puissance des mots, qu’ils soient parlés, chantés et écrits ont toutes leurs places dans l’histoire d’un Pays en devenir, des mots pour espérer, pour penser, pour entrevoir, pour partager toujours ce qu’il y a de bien au fond de nous….ce capital humain, la culture que certains et certaines tentent, tant bien que mal de faire vivre dans un système économique libéral et mondialisé.

Merci Jean Marie pour ta croyance, merci du fond du cœur. Merci d’avoir dit « Pour moi, le culturel est capital; c’est lui qui donne la saveur à l’existence. On peut fabriquer les systèmes économiques les plus rentables du monde, mais nous ne sommes pas des robots pour bien vivre de ces systèmes. »

Pour toi mais aussi pour que la jeunesse citoyenne se rappelle, j’ai imaginé ceci avec ton prénom et ton nom :

Jeunesse dit Accompagner

Enfance dit Protéger

Ainé dit Exemple

Normal dit Participer

.

Maman dit Grandir

Apprendre dit Comprendre

Respect dit Marques

Interroger dit Evaluer

Encourager dit Partager

.

Terre dit Maison

Joie dit Famille

Impregner dit Vérité

Babylonne dit Mensonge

Apporter dit Culture

Original dit Liberté

Unir dit Attacher

 

 

Florenda Waina Nirikani

Ecrit par : BoSS U (2299 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Nombre de vues :

570

fois. Thankiou bien !

Laisser un commentaire