Après-midi « feuillets d’Hypnos » sur l’œuvre de Howard Philips Lovecraft

InviteWEB_CthulhuComes

Malgré la chaleur écrasante de ce début d’après-midi, les protagonistes du SCI-Fi Club, organisateurs du festival sur l’œuvre de H.P. Lovecraft à la Maison du Livre de Nouvelle Calédonie s’affairent tandis que les premiers arrivants patientent à l’ombre des terrasses de la Maison Célières.

Marianne Tissandier ouvre les portes de l’univers fantastique et prolifique de H.P. Lovecraft sur un portrait de l’artiste méconnu du grand public. Ce forcené de littérature et d’échanges épistolaires, jusqu’au-boutiste dans ses réflexions scientifiques, et néanmoins très solitaire aurait pu être qualifié de « Geek » si ce terme avait existé au début du siècle dernier.

HP Lovecraft
HP Lovecraft

C’est en tenue d’époque, que Guillaume Juge prend le relais. Avec la lecture d’extraits du « Songe d’une nuit d’octobre » de Roger Zelazny, qui s’inspire du mythe de Cthulhu, il nous livre les réflexions drôles et surréalistes d’animaux de « compagnie », dont le maître pour l’un, n’est autre que Jack l’éventreur.

Après une courte pause et quelques rafraîchissements bienvenus, Alosius Alexander Ward, célèbre conférencier, curriculum vitae à l’appui, s’empare du Nécronomicon de H.P. Lovecraft. Mythe ou réalité, cet ouvrage a-t-il été écrit, comme le soutient Lovecraft, vers 730 à Damas par le poète fou Abdul al-Hazred, ou est-ce un subterfuge, pur produit de son imagination ? Pour illustrer ses théories, et avec l’aide de son impertinent assistant en montages photographiques, nous (re) découvrons des extraits vidéos de séries B, pures merveilles du genre, et de séries TV plus contemporaines inspirées du mythe.

Cthulhu par Goomi
Cthulhu par Goomi

Alors que les températures se font plus clémentes, le concours d’écriture sur le thème « Cthulhu comes to Nouméa » est lancé. Les renseignements sont disponibles sur le Cri du Cagou (en bas d’article). Le prix de ce concours est une œuvre et une BD dédicacées de GOOMI et la publication du texte choisi sur le site internet de la Maison du Livre ainsi que celui du Cri du Cagou.

Frédéric Olhen nous fait ensuite partager la poésie de H.P. Lovecraft par une lecture de textes choisis dans un recueil de poésies magnifiquement conservé depuis une vingtaine d’années. Il précise tout de même que pour apprécier davantage ces écrits, il est préférable de les lire en version originale.

Cette parenthèse « Lovecraftienne » se termine sur l’intervention  de François Launet alias GOOMI, invité d’honneur du festival, créateur du tome 1 de « The Unspeakable Vault of Doom », illustrateur et Directeur artistique des studios McGuff. L’accent est mis sur l’influence de H.P. Lovecraft dans la création, tant littéraire que musicale, picturale, cinématographique ou encore de jeux vidéos. Qu’il soit direct (comme par exemple, la chanson de Metallica « The call of Ktulu ») ou indirect dans l’œuvre de Stephen King ou celle de John Carpenter (pour ne citer que les plus populaires), l’impact de la création de H.P. Lovecraft est réellement présent dans notre inconscient collectif.

Ko Be

——————

Règlement du concours d’écriture

Thème: “Cthulhu comes to Noumea” (Cthulhu arrive à Nouméa)

Format : 1 à 2 pages A4

Date limite de rendu des textes : à envoyer à accueil@maisondulivre.nc avant le lundi 11 mars 2013

Prix : une œuvre et une BD dédicacées de Goomi + publication du texte gagnant sur www.maisondulivre.nc et sur le site Le cri du Cagou

Remise des prix : le samedi 16 mars, à 17 h ,à la MLNC

AvatarEcrit par : Ko Be (17 Posts)


6 Comments

  1. Merci beaucoup Ko Be pour cette chouette chronique de la journée de samedi

  2. Tout à fait merci beaucoup Ko Be ! 🙂

  3. Merci !
    😯
    😈
    😯

  4. Bien sympa cet article, merci…

  5. Avatar BoSS U

    Merci de l’accueil que vous faites à notre nouvelle rédactrice ! ça motive, c’est certain !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.