L’architecture traditionnelle kanak, patrimoine matériel de Nouvelle-Calédonie, par l’AMEP

L’Association des Musées et Établissements Patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie (AMEP) réunit les personnels de la plupart des musées, centres culturels et établissements patrimoniaux du pays, quel que soit le patrimoine qu’ils conservent et valorisent. Cette année, l’AMEP a coordonné les « nuits des musées » en mai, et a aussi souhaité faire réaliser 20 modules sur le patrimoine calédonien.

L’idée de ces modules, à voir comme un ensemble, est de montrer qu’il existe énormément de patrimoines différents au Pays, et que le patrimoine « calédonien » au sens large, est formé d’un grand nombre de patrimoines provenant des différentes cultures du melting-pot calédonien. Ainsi sur l’ensemble des spots, 6 sont consacrés au patrimoine naturel, 8 au patrimoine culturel matériel et 6 au patrimoine culturel immatériel. Chaque spot a été « piloté » par une institution différente, membre de l’AMEP.

Ce dix-neuvième et avant dernier spot présente l’architecture traditionnelle kanak de Nouvelle-Calédonie. Il a été écrit par l’équipe du musée de Nouvelle-Calédonie.

La case de la chefferie en pays kanak, appelée la Grande Case, est à l’image de la société toute entière. Dès son entrée, la porte de petite taille invite à s’incliner devant le poteau central, symbole du chef vivant. Un seuil sculpté et deux appliques, esprits protecteurs des ancêtres, ornent la porte. Autour du poteau central, les poteaux sculptés supportent la charpente du toit. Ils représentent les chefs de clans qui soutiennent la chefferie. Enfin, au sommet, la flèche faîtière rappelle la présence du chef mort qui insuffle son esprit au travers des conques ornant sa pointe. Fruit d’un travail collectif, son édification implique la participation de tous les membres des clans.

Les titres des 20 modules sont les suivants :

Patrimoine Naturel : Les lagons calédoniens; les animaux endémiques marins; les coraux, joyaux de la biodiversité; les écosystèmes terrestres de Nouvelle-Calédonie; la faune terrestre indigène; la flore terrestre indigène.

Patrimoine Culturel Matériel : Les poteries Lapita, merveilles du patrimoine archéologique calédonien; les archives, témoignages matériels de l’histoire du Pays; l’architecture traditionnelle kanak; les maisons coloniales; les vestiges de l’histoire du bagne et de la déportation; les objets du quotidien; le patrimoine maritime; la culture du café, patrimoine historique et économique.

Patrimoine Culturel immatériel :  La littérature écrite et orale calédonienne; la mémoire des anciens; les savoir-faire traditionnels; les danses, chants et musiques traditionnellesla cuisine traditionnelle; la danse guerrière du « bua».

Nous finirons avec la présentation des spots de l’AMEP la semaine prochaine, avec “les écosystèmes terrestres de Nouvelle-Calédonie”

Ecrit par : Mati (105 Posts)


Nombre de vues :

568

fois. Thankiou bien !

2 Commentaires

  1. Mati dit :

    wéééé j’aime beaucoup celle-là ^^

Laisser un commentaire