Les maisons coloniales de Nouvelle-Calédonie, par l’AMEP

L’Association des Musées et Établissements Patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie (AMEP) réunit les personnels de la plupart des musées, centres culturels et établissements patrimoniaux du pays, quel que soit le patrimoine qu’ils conservent et valorisent. Cette année, l’AMEP a coordonné les « nuits des musées » en mai, et a aussi souhaité faire réaliser 20 modules sur le patrimoine calédonien.

L’idée de ces modules, à voir comme un ensemble, est de montrer qu’il existe énormément de patrimoines différents au Pays, et que le patrimoine « calédonien » au sens large, est formé d’un grand nombre de patrimoines provenant des différentes cultures du melting-pot calédonien. Ainsi sur l’ensemble des spots, 6 sont consacrés au patrimoine naturel, 8 au patrimoine culturel matériel et 6 au patrimoine culturel immatériel. Chaque spot a été « piloté » par une institution différente, membre de l’AMEP.

Ce seizième spot présente les maisons coloniales de Nouvelle-Calédonie. Il a été écrit en collaboration avec l’équipe de l’association Témoignage d’un Passé et celle du Musée de la Ville de Nouméa.

 

En Nouvelle-Calédonie, les maisons coloniales sont apparues avec l’installation européenne, à partir de la fin des années 1850. Les matériaux de ces maisons individuelles, construites sur un vide sanitaire, sont principalement le torchis, la brique, la pierre, le bois et la tôle ondulée. Elles sont par ailleurs décorées de nombreux éléments architecturaux tels des épis de poinçon, des frises ou des auvents. Pour les toitures, les bardeaux et les tuiles sont progressivement remplacés par des tôles importées d’Australie. Le corps principal de la maison comprend le salon, la salle à manger et les chambres, distribués de part et d’autre d’un couloir. Les pièces sont entourées généralement d’une véranda permettant une bonne ventilation du bâtiment. Celles-ci sont parfois fermées par des jalousies. La ventilation et la protection contre le soleil constituent les éléments dominants de cette architecture. Dans le jardin, à l’arrière, se trouvent les dépendances, constituées par la cuisine, la salle de bains, la chambre des domestiques, le lavoir et, un peu plus loin, le cabinet d’aisances. Le jardin est ainsi le prolongement de la maison, comportant à l’avant un espace planté de plantes d’agrément, et à l’arrière, très souvent un poulailler et parfois un puits, le potager et le verger.

Les titres des 20 modules sont les suivants :

Patrimoine Naturel : Les lagons calédoniens; les animaux endémiques marins; les coraux, joyaux de la biodiversité; les écosystèmes terrestres de Nouvelle-Calédonie; la faune terrestre indigène; la flore terrestre indigène.

Patrimoine Culturel Matériel : Les poteries Lapita, merveilles du patrimoine archéologique calédonien; les archives, témoignages matériels de l’histoire du Pays; l’architecture traditionnelle kanak; les maisons coloniales; les vestiges de l’histoire du bagne et de la déportation; les objets du quotidien; le patrimoine maritime; la culture du café, patrimoine historique et économique.

Patrimoine Culturel immatériel :  La littérature écrite et orale calédonienne; la mémoire des anciens; les savoir-faire traditionnels; les danses, chants et musiques traditionnelles;  la cuisine traditionnelle; la danse guerrière du « bua».

Quel spot voudriez-vous voir la semaine prochaine ?

Ecrit par : Mati (105 Posts)


Nombre de vues :

1588

fois. Thankiou bien !

9 Commentaires

  1. Virginie dit :

    Merci !

  2. Mati dit :

    Et sinon, pour la semaine prochaine, quelqu’un a une préférence pour le thème? les écosystèmes terrestres? Les danses, chants et musiques traditionnelles ? Le patrimoine maritime ?

  3. BoSS U dit :

    Je vais attendre encore un peu avant de me prononcer

  4. Mati dit :

    Une préférence, Boss ? 😉

  5. Mati dit :

    bon sinon le patrimoine maritime? 😕

  6. BoSS U dit :

    J’allais justement te dire que je verrais bien un petit film sur les bateaux 😕

  7. Mati dit :

    comme d’habitude nous sommes tellement sur la même longueur d’onde que ça fait peur :mrgreen:

Laisser un commentaire