La cuisine traditionnelle, patrimoine immatériel, par l’AMEP

L’Association des Musées et Établissements Patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie (AMEP) réunit les personnels de la plupart des musées, centres culturels et établissements patrimoniaux du pays, quel que soit le patrimoine qu’ils conservent et valorisent. Cette année, l’AMEP a coordonné les « nuits des musées » en mai, et a aussi souhaité faire réaliser 20 modules sur le patrimoine calédonien.

L’idée de ces modules, à voir comme un ensemble, est de montrer qu’il existe énormément de patrimoines différents au Pays, et que le patrimoine « calédonien » au sens large, est formé d’un grand nombre de patrimoines provenant des différentes cultures du melting-pot calédonien. Ainsi sur l’ensemble des spots, 6 sont consacrés au patrimoine naturel, 8 au patrimoine culturel matériel et 6 au patrimoine culturel immatériel. Chaque spot a été « piloté » par une institution différente, membre de l’AMEP.

Ce quatorzième spot présente la cuisine traditionnelle en tant que patrimoine immatériel de Nouvelle-Calédonie. Il a été écrit en collaboration avec l’équipe du musée de Nouvelle-Calédonie et celle du Musée de la Ville de Nouméa.

 

La cuisine est un art de vivre d’une richesse extraordinaire constaté chez tous les peuples du monde. Concernant les plaisirs du palais, les différentes civilisations présentent des valeurs communes. Si les Kanak, les Européens, les Polynésiens, les asiatiques et tous ceux qui constituent le melting-pot calédonien, ont conservé leurs traditions culinaires, celles-ci ont évolué, au fil des années et des migrations. La cuisson des aliments, au four enterré, en marmite, ou par macération, la façon de les agrémenter de sauces et autres épices, celle de les conserver par salaison, fumage, ou au réfrigérateur, sont autant de preuves de l’inventivité des humains. Généralement pris en commun, le repas est un moment de communion entre convives. Bougna, bami, salade tahitienne ou filet mignon peuvent se côtoyer en parfaite harmonie sur les tables ou les nattes calédoniennes. 

Les titres des 20 modules sont les suivants :

Patrimoine Naturel : Les lagons calédoniens; les animaux endémiques marins; les coraux, joyaux de la biodiversité; les écosystèmes terrestres de Nouvelle-Calédonie; la faune terrestre indigène; la flore terrestre indigène.

Patrimoine Culturel Matériel : Les poteries Lapita, merveilles du patrimoine archéologique calédonien; les archives, témoignages matériels de l’histoire du Pays; l’architecture traditionnelle kanak; les maisons coloniales; les vestiges de l’histoire du bagne et de la déportation; les objets du quotidien; le patrimoine maritime; la culture du café, patrimoine historique et économique.

Patrimoine Culturel immatériel :  La littérature écrite et orale calédonienne; la mémoire des anciens; les savoir-faire traditionnels; les danses, chants et musiques traditionnelles;  la cuisine traditionnelle; la danse guerrière du « bua».

Quel spot voudriez-vous voir la semaine prochaine ?

Ecrit par : Mati (105 Posts)


Nombre de vues :

434

fois. Thankiou bien !

4 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Un petit film qui donne faim 😛

  2. Mati dit :

    ah oui carrément :d
    peut-être que ça donnera à certains “faim de patrimoine” 😀

  3. Mati dit :

    Bon, plus que 6 spots, qui a une préférence?

  4. BoSS U dit :

    Y’a comme un parfum de vacances en ce moment sur le Cri !
    Je dirais bien que je veux voir les animaux endémiques marins mais j’ai un peu triché !

Laisser un commentaire