Hommage à Sade et Apollinaire

130015370399

.

.
Viens, mon amour, prends-moi, défonce-moi
Fais moi ces choses avec la bouche, avec les doigts
Que ta bite comme jamais me gamahuche.
Donne donc à ta mie un peu de pain pour sa huche.
.
.
Je pourrais être timide face à cette crudité
Mais je suis impavide devant sa nudité
Sûr qu’elle va en avoir pour son propos
Je ne lui ferai pas ravaler que ses gros mots
.
.
D’un geste mâle et assuré, je la fais taire
Offrant à sa bavarde une autre chose à faire
Et voici enfin que je décrasse sa bouche
Tandis qu’elle pétrit mes couilles de sa louche
.
.
Il n’est vraiment pas question que je la mignarde
Alors voilà que je la voltefesse à la hussarde
Et j’offre à son joli valseur efféminé
L’insigne satisfaction de se faire enculer
.
.
Mais est-ce de son cul que vient ce sifflement lointain ?
Et comment ainsi postée tape-t-elle mon épaule de la main ?
Merde ! La conne ! Voilà mon plaisir qui se dégonfle.
J’ouvre un œil et tu me dis « tourne-toi, chéri, tu ronfles »

.

.

Erick “Kal’hédoniste” Guiziou

Ecrit par : Kal'hédoniste (129 Posts)

Absentéiste


Nombre de vues :

218

fois. Thankiou bien !

1 Commentaire

  1. BoSS U dit :

    Superbe texte, un peu crû tout de même pour être un hommage à la chanteuse Sade ou à Apollinaire Anova.
    :mrgreen:

Laisser un commentaire