Gouvernance et immobilier

Un communiqué de Convergence-Pays

Convergence-Pays a dénoncé le mois dernier le scandale financier de « l’extension du Congrès » pour laquelle certains ont tenté de faire voter une enveloppe d’environ 3 milliards CFP au profit d’un promoteur proche de l’ancien président de cette institution(1), et cela au mépris des règles des marchés publics. Tout deux étant malheureusement connus pour leur probité perfectible et régulièrement inquiétés par la Justice (cf les mises en examens récentes pour la gouvernance de l’OPT).

Il semblerait que notre argent confié à la CAFAT suscite le même type d’appétit. Notre caisse(2) cherche actuellement à étoffer ses équipes et à revoir son système informatique, et a besoin pour cela de nouveaux locaux, sur 12 000m²(3).

Il y a environ deux mois son Conseil d’Administration (CA) a exprimé sa volonté de rénover les locaux actuels et de récupérer l’immeuble Galliéni, qui appartient à la CAFAT et est loué à la DASS.

Le Gouvernement a empêché cette direction de libérer ces locaux, empêchant ainsi cette rénovation. Le CA a ensuite étudié deux offres de promoteurs privés qui offraient tous deux l’avantage de regrouper tous les agents en un site. Nous apprenons que l’une de ces offres a subi :

– Une modification unilatérale (afin de la rendre non-compétitive) avant présentation au conseil d’administration,
– Des délais de rédaction trop court (15 jours, ce qui est techniquement impossible),
– Des prescriptions techniques calquées sur celles de l’autre projet.

Ce dernier est pourtant le plus cher mais on apprend que ses promoteurs ont justement des intérêts liés(4) avec le bureau d’étude mandaté par la CAFAT pour l’aider à faire son choix. C’était déjà le même cas de figure que dans le scandale récent de la 3G, pour lequel le Président de l’OPT a été mis en examen …

De son coté, le 10 décembre, le CA rejette (9 non, 6 oui, 5 abstentions) la proposition la plus chère et demande un nouveau délai pour permettre à la saine concurrence de s’exprimer. Le Président du CA, également Président du Médef et très proche du Président du  Gouvernement, refuse ce délai et impose de réexaminer cette offre.

Enfin, ce projet immobilier se fait parallèlement à une refonte du système informatique de la CAFAT, estimée à 8 milliards CFP sur 8 ans. Si notre propre enquête a révélé un réel besoin d’étoffer les services informatiques pour gérer au mieux les nouveaux dossiers (notamment des patentés), Convergence-Pays restera vigilante aux conditions d’attribution des marchés externalisés.

Ainsi, dans l’attente de nouveaux éléments, Convergence-Pays invite la CAFAT à établir un programme des besoins clair et détaillé justifiant cette demande et à relancer un nouvel appel d’offre immobilière en toute transparence et le Gouvernement(5) dans son ensemble à se positionner sur ce dossier trouble !

Enfin, nous demandons à Monsieur le Président du Gouvernement de démissionner de toutes ses fonctions électives, en attendant que la justice fasse la lumière sur les affaires en cours (OPT, …) et invitons celle-ci à étudier tous les dossiers impliquant cet élu provincial et municipal.

L’équipe de www.convergence-pays.nc
——————–
(1) Actuellement président du gouvernement.
(2) Dont la branche RUAMM devrait connaître un déficit supérieur à 4 milliards de francs cette année.
(3) Pour info, les locaux CAFAT actuels en centre-ville représentent 6000m².
(4) Ils sont associés dans un autre projet immobilier important à Koutio.
(5) Nous regrettons que, pour un projet aussi important, le Gouvernement qui est organe de contrôle de la CAFAT, n’ait pas été amené à se positionner dans sa collégialité, d’autant plus que la Nouvelle-Calédonie dispose d’un grand parc immobilier sous-employé.

AvatarEcrit par : enok (31 Posts)


One Comment

  1. 👿 …Et je suis sûre qu’on en sait que la moitié de ces choses là! 😯

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.