Sur la route de “Têmbeu” – Dernier cri!

 A la plage d’Ouroué…

Le 1er festival de contes de Thio termine son périple à la plage d’Ouroué, sous un ciel bleu magnifique. Quelques conteurs farfouillent les environs pour trouver un espace propice à l’écoute, et nous voilà tous, quelques instants plus tard, installés dans l’herbe, au pieds d’une case, légèrement en retrait de la mer…

Alors, elle est pas belle la vie?!

Toute l’équipe de la médiathèque nous a rejoint pour ce dernier moment de joie et de partage, et Daniel est parti scander à nouveau le début du spectacle pour inviter les campeurs à rejoindre la troupe! Comme à Mwara, tous ont abandonné leurs occupations du moment pour venir tendre l’oreille et boire les paroles des conteurs rassemblés pour l’occasion!

La compagnie Les Artgonautes du Pacifique ouvre les festivités, avec Sylvain LORGNIER et Eric DUDOGNON qui nous jouent des histoires à faire rire, en musique et en mimiques!! Leur interprétation du conte “Les deux Lézards”, conte traditionnel du Mali, a d’ailleurs séduit le public mêlant le conte et le théâtre autour d’une morale qu’il est bon de rappeler : « Il n’y a pas de petite querelle, comme il n’y a pas de petit incendie »…

Jean De Bouc surgit à nouveau pour nous faire rire encore, et encore! La margotte, histoire de loup dont je ne sais plus bien la fin, rebondissements et rires restent de bons souvenirs! Carlos OUEDRAOGO et Eva TAMARONO s’unissent pour nous emporter une dernière fois au pays des îles sous le vent… et Anne-Gaël GAUDUCHEAU nous émerveille une fois de plus avec ses histoires des milles et une nuits!

Puis notre fervant serveur des histoires de Nasredine le Hodja revient envoûter le public, et vous l’aurez peut-être deviné, c’est de Kamel ZOUAOUI dont il s’agit! Il transmet à la perfection l’emprunte philosophique de ses histoires et l’allure “moitié fou/moitié sage” de son personnage, et nous emporte dans son univers avec pour seul accessoire son écharpe magique! . Je me souviens encore du bruit que font les pièces, bruit qui sera le seul salaire du cuisinier pour l’odeur de sa viande!

La matinée se termine avec la bande des lectrices et conteuses de Drehu, aux rythmes des chants et du tchap! Qu’il est bon de sentir la joie dans le coeur de chacun ayant vécu cette passionnante aventure… Certains me diront que j’aurais pu faire un effort pour raconter les histoires partagées tout au long de cette aventure, certes! Mais après tout, il me semble bien plus futile de n’en rien dévoiler… Ainsi, peut-être cela vous donnera t-il l’élan de vous rendre à Thio pour la 2ème édition de ce festival!!

La coutume d’au-revoir

Et voilà, “Têmbeu” touche à sa fin et les dernières paroles s’échangent… Un moment aux couleurs de ces 4 jours de festival, empli d’émotions. La mairie de Thio, Daniel, Audrey, Françoise et certains de ceux qui ont accueilli la troupe durant ce voyage en pays Xârâcùù sont là pour dire au-revoir et remercier. Cette 1ère est une réussite, et tous sont invités à revenir pour la prochaine édition, dans 2 ans.

Gilbert THEIN, qui contait à la Médiathèque lorsque nous étions à la plage de Mwara, remercie  le geste et ceux qui le déposent.Se passe un instant un peu magique lorsqu’il sollicite Carlos OUEGRAOGO, venu du Burkina Faso pour partager ses histoires, pour accompagner sa parole… cet instant est en image dans la rubrique “Oeil du cagou”:  « Le geste et la parole ».

Les conteurs à leur tour s’échangent quelques dernières paroles, en cercle, chacun son tour s’avançant alors pour témoigner de ces 4 jours et remercier le reste de la troupe à sa façon. Le partage fut riche et le bonheur fut grand…

Boé TOKA nous invite à chanter tous ensemble ces quelques mots d’au-revoir en bislama: “Yumi go, yumi go, yumi go… Yumi holem hand mo yumi go…”. Ces quelques mots nous amènent, si j’ai bien compris, à nous tenir la main pour partir. En tout cas, c’est ce que nous faisons tous, conteurs et écouteurs, chantant en cercle avec la plus grande émotion…

Un festival aux milles couleurs, aux saveurs étonnantes et aux sons de la diversité qui rassemble. Des moments forts que quiconque a vécu n’est pas prêt d’oublier…

Merci à la Mairie de Thio, à Daniel, Françoise et Audrey, pour leur accueil chaleureux et la délicieuse initiative que fut l’organisation d’un tel festival sur la commune… Et un grand merci à Sylvain LORGNIER et à la Compagnie Les Artgonautes du Pacifique pour m’avoir entraîné dans cette formidable itinérance où mon esprit erre encore parfois!!

Pour reprendre au début les aventures

du 1er festival de Contes de Thio:

En route pour Thio

Part 1 – à la Médiathèque et La médiathèque en Image

Part 2 – à la plage de Mwara et Mwara en Image

Part 3 – à la tribu de Ouindo et Tribu de Ouindo en Image

Et retrouvez la dernière galerie de photos: La plage d’Ouroué en Image

La photo du jeudi en parle aussi! « Le geste et la parole »

Ecrit par : smiletoo (61 Posts)


Nombre de vues :

568

fois. Thankiou bien !

2 Commentaires

  1. JEAN DE BOUC dit :

    AU REVOIR
    ET PAROLES PLURIEL ET RICHE DE VERITEES

  2. pacboe dit :

    just right and spot on… no more no less…

    thankyu tumas…

Laisser un commentaire