Art’pé : le Cri du Cagou à la rue

Bien, énième Art’pé organisé par le CdK, j’ai perdu le compte. Ce soir, c’est la culture urbaine qui est à l’honneur et la rue envahit le Centre d’Art. Et moi, pour le coup, ben je suis sur le trottoir.

Alors c’est quoi donc qu’y a pour l’occaze? Ben  du son, des danses, du graff, une expo photos, une projection video de hip hop et ne m’en veuillez pas mais j’ai pas la prog sous les yeux.

Gwen, le Boss introduit la soirée. Et DJSE fait péter les watts. Astro rejoint le Boss à la maîtrise de cérémonie.

Allez, c’est parti. Pour commencer, Israela et Prechal nous déclament des slams sur les sons bien choisis de DJSE.

A leur suite, et sur un bon gros son, un petit coup de freestyle. Le Saïan Breaker Crew nous fait montre de son talent. Quatre danseurs virevoltent sur scène sous les encouragements d’Astro qui finit par se coller aux planches lui aussi.

Et on enchaîne avec le retour du père et de la fille : Israela et Prechal. C’est très bon, j’espère qu’ils nous transmettront leurs textes pour qu’on les publie sur le CdK.

Astro donne un cours de présentation à Gwen. Et les SBC reviennent allumer la scène. La fille de la bande, Kelly, nous annonce une démonstration de figures. Allez, pause, moi, je vais mater ça. La coupole, la couronne, le scorpion, la planche…et j’en passe.

Pendant ce temps, l’ouvrage graphique des GB Crew prend forme sur du cellophane tendu entre deux cocotiers..

La rue calédonienne n’est pas en reste quant à ses moyens de s’exprimer. Y’a vraiment beaucoup de talent autre que les caillassages de bus et incendies de magasins.

Zion et Precha, acompagnés de SE, nous lâchent un duo rap/ragga (vous m’excuserez, je ne suis pas spécialiste, mais en tout cas ça claque)..

Tain, c’est pas facile à reporter comme soirée. Ca se voit, ça s’écoute, ça se vit plus que ça ne se lit. La rue est trop vivante pour être figée de la sorte. Elle improvise, elle s’adapte.

Retour et dernier passage du SBC pour du battle cette fois. Une bien pacifique guerre aérienne autant qu’élastique éclate. Quatre contre quatre. C’est loyal et souriant. Qui au sol, qui contre les murs, les danseurs utilisent tout l’espace, spontanément. Et Astro, comme à son habitude, attise l’ardeur des batailleurs. Alors ça nargue et ça provoque, mais dans la bonne humeur installée par la super funk débridée de DJSE. Gambler remporte sous et par les vivats du public ce premier battle du Cri du Cagou. Ils peuvent être fiers.

Israela revient bien joliment nous parler de son métissage et Zion nous sort un toast improvisé, la classe.

Et la scène, ouverte, accueille de nouveaux performeurs( Tony et resh ?). J’adore cette spontanéité !

Tiens, voilà les frangins, les jumeaux Siman et Jacques, l’handicapable.  Slam et danse. validité et handicap, une belle leçon de vie. Jacques nous déclame un texte explicite sur le regard des autres et les moyens de passer outre. Quant à Siman, il nous offre sa définition du slam.

Vient la danse. Jacques a laissé son fauteuil et assis face à son frère, tous deux nous proposent un jeu de miroir, symbolique de leur gémellité. Puis c’est leur histoire, plus peuplée d’espoir que de douleurs, que leur deux corps nous expriment. Je ne peux et voir et écrire, je ne pourrai donc pas développer ce jour, mais leur spectacle tourne, on vous tiendra au courant. Toujours est-il que voir un mec descendre de son fauteuil pour danser du hiphop, ça c’est de l’art utile.

Chavi monte sur scène pour mettre un terme toasté/chanté à cette soirée. Reggae, rap pour finir. Ha non, une dernière perf : Astro présente des objets à Chavi, Préchal et Tony qui improvisent à leur sujet, exercice difficile s’il en est. Respect !

Tous les acteurs de la soirée grimpent sur l’estrade pour la présentation et les remerciements finaux.

Bon, ben j’espère que j’ai ne pas fait trop d’erreurs dans la mesure où c’est une culture qui ne m’est pas familière, la rue que j’ai connue étant plus encline à la casse qu’à la création. Et je suis bien loin ce soir de déplorer cette évolution.

 

Ecrit par : Kal'hédoniste (129 Posts)

Absentéiste


Nombre de vues :

589

fois. Thankiou bien !

7 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    La grande classe cette soirée
    Merci Kal’ de l’avoir si bien racontée

  2. Smiletoo dit :

    Net, belle soirée, et bel article! 😉

  3. La Tortue dit :

    tout à fait d’accord pour l’article t la soirée!!!

  4. BoSS U dit :

    J’espère que nous pourrons bientôt voir les images

  5. Virginie dit :

    Mais où sont les images !?

    • BoSS U dit :

      Connais-tu la réponse geek à ce style de questions ?
      (Sinon mon petit doigt me dit que nous aurons une galerie en ligne dès vendredi) un problème technique indépendant de notre volonté nous empêche de vous les montrer avant.
      Mais les images arrivent. (on voit que les fabvirge n’étaient pas là pour couvrir l’évènement)

Laisser un commentaire