“Transparence” par Laurent Ottogalli

Avant que l’on ne prenne ses distances avec la France,
Que l’on ne nous transfère les compétences,
Je demanderais bien aux instances un peu de transparence,
D’effacer un instant nos différences, d’oublier un peu les apparences :
J’aim’rais voir flotter sur le Pays, un drapeau qui ne fasse pas d’ombre
Aux souvenirs du passé sombre, où se reconnaitrait le plus grand nombre.
Pas d’étole bariolée, pas de bannière étoilée, plus de barrière étiolée :
Voir ici un drapeau sans couleur, plutôt qu’hisser un drapeau couleur sang :
Beaucoup, drapés dans leur douleur, vous en seraient reconnaissants.
.
.
Un drapeau transparent qui ne laisse rien transparaitre,
Où chacun peut voir ce qu’il veut, suivant où il se place,
Voire même  le point de vue de l’autre, pour peu qu’il se mette à sa place,
Un drapeau où l’on peut même voir celui qui est en face…
Un miroir sans teint, plutôt qu’un étendard sanglant
Un étendard nous rassemblant, un étendard nous ressemblant
Pas de blanc, pas de noir, pas de couleur mais un seul peuple :
Pas de blanc sans noir, pas de noir sans blanc, pas d’aigris…
.
.
Moi qui ai fait le tour de la terre,  crois-en mes cheveux gris,
J’ai vu souvent de belles horreurs, cachées derrière de belles couleurs.
J’ai vu aussi des tas d’ordures, d’où suintaient toutes ces coulures…
L’avantage de ce drapeau, tu vas voir comme c’est commode,
C’est que ses couleurs, jamais, ne passeront de mode…
Un drapeau universel, tous unis vers celle -la paix- qui nous appelle :
.
.
Tous ancrés sur cet archipel, pour oublier l’esprit de chapelle.
Que vogue la galère, mais que ne vole pas la guéguerre…
Plutôt  qu’un voile acté, nous privant de liberté,
Je préfère la voie lactée, voir du ciel la clarté…
.
.
Comme les seuls gênés par cet écran transparent
Seraient les oiseaux en partance, si importants
Peut-être suffirait-il de le border d’un liseré,
Le symbole de c’destin qui se réalis’rait :
Du blanc, du noir, du vert, du jaune, du rouge, du bleu…
Et les jours de grand vent, en espérant qu’il tombe,
Ou les jours de tempête, que les nuages plombent,
On pourrait y voir s’ébattre une colombe
Rappelant à la raison tous nos excès de zèle,
Nous ramenant à la maison, avec ces deux ailes…
.
.
Avant que l’on ne prenne ses distances avec la France,
Je d’mand’rais bien aux instances un peu de transparence.
.
.
Laurent Ottogalli
Ecrit par : BoSS U (2299 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Nombre de vues :

941

fois. Thankiou bien !

21 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Vraiment très bien ce texte Laurent.
    Merci d’en avoir offert la primeur au Cri du Cagou.
    Tu es toujours le bienvenu par ici, tu le sais !
    A bientôt

  2. Trapard Creteux dit :

    Yes ! Pareil ! Je vois que le monsieur a repris sa petite foulée de marathonien slameur en solitaire.
    Après moi, je suis un peu vieux jeu et j’avais pris goût pour le module OttoBrenner, et je vois que la version OttoNando semble avoir adouci les moeurs de Laurent le Vrai. Mais ça donne quelque chose de très agréable à lire (et à entendre).
    D’ailleurs, où va-t’on pouvoir l’entendre de ta bouche, Laurent ?

    • ottogalli dit :

      salut les vouzautres!…
      merci pour l’accueil…
      le 10 août, on présente “Otoñando” à la Maison du Livre…:)
      Otoñandos est en bonne voie aussi et je me suis donc remis à l’écriture de “Petit passage souterrain” (!… :)mon 3ème album solo, maintenant que la suite de “Vous blessez pas” est écrite…
      à part ça, je ne fais rien…
      j’profite de Poé: c’est bon!…
      Vous blessez pas

      • BoSS U dit :

        Le commentaire qui ne voulait pas s’imprimer à fini par réapparaître… Sans se blesser !
        :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  3. BoSS U dit :

    Attention, monsieur est une vedette maintenant. Il trône dans le TOP50, ce qui n’est pas une mince affaire tout de même
    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Bravo à Ottonando

  4. Trapard Creteux dit :

    BoSS U : On n’est que 2 sur le blog aujourd’hui ?
    Sans le quantificateur, ça donne un peu cet impression. 😐

  5. D"S Wop dit :

    La transparence est un combat
    et contre ce mur de conscience:

    “Frappe du poing
    Et que gicle ton sang
    Tiens toi debout
    A genoux sur ton ombre
    Respecte le danger et ne souffre jamais.”

  6. D"S Wop dit :

    😉 Salut BoSS U & Trapard
    Yep! Le plaisir du retour!!
    Mes salutations

  7. Fany dit :

    Lo, le 10 août à la MLNC tu es bien sûr invité à déclamer des slams, en plus des chansons d’Otonando..

    • ottogalli dit :

      c’est prévu, Fany: guitare seule (SF), chanson (SF et/ou SF/LoremX et/ou SF/LO), slams (LO), brèves inédites (F.O.)!… une bien belle soirée… 🙂
      j’dirai peut-être “Transparence”, pour la 1ère fois en public!… 😐

  8. Laura dit :

    tu pars Trap ?

  9. Trapard Creteux dit :

    BoSS U : Pourquoi pas.

    Laura : Yep.

  10. InT.rimes dit :

    😀 Trop fort Laurent Ottogali <3 :O

  11. hlne dit :

    Bien vu, bien dit !!! 😉

Laisser un commentaire