Les aventures de Momo le chibré. (feuilleton, 1)

Alors ? Vous êtes en week-end ? C’est le moment de se détendre pour profiter au maximum de ces deux prochains jours. Et quoi de mieux pour se relaxer que de s’immerger dans la lecture d’un bon feuilleton mêlant humour, action et petites pépés.

Par un heureux hasard, par chance, c’est ce que le Cri du Cagou vous propose à partir d’aujourd’hui ! Veuillez trouver ici votre feuilleton hebdomadaire : Momo le chibré ! Tous les vendredis à partir d’aujourd’hui et ce jusqu’à la fin de l’histoire, vous trouverez dans nos colonnes, à la sortie du boulot, un roman de chez nous, à l’odeur de paille et de poudre. Vous êtes prêts ? Alors embarquez dans le premier épisode des aventures de Momo le chibré.

Dernier avertissement : Ne mettez pas ces lignes entre toutes les oreilles, ça peut choquer!

Dernier conseil : Hurlez votre bonheur, crachez votre mécontentement dans les commentaires, il faut soutenir l’auteur.

 

-Avec le prénom que vous portez, vous devez aimer les chevaux, Maurice?

-Plutôt les chevaux vapeur mon colonel..

-Eh bien il va falloir vous y intéresser… nos gendarmes nous ont rapporté des histoires de chevaux abattus du côté de Bourail, le type est un nerveux, ça sent le règlement de comptes qui va dégénérer en guerre civile…

Pfffff…

Pas les chevaux, on tue pas les chevaux, pas ici. Pas chez nous…

Il est sur sa chaise longue le colonel, en short à gros hibiscus rouges, un chapeau de paille sur la tête, un drink posé à côté de lui au bord de la piscine…

-Repos. On a eu du mal à vous trouver, Maurice…

Instinctivement je m’étais mis au garde à vous… Bein oui, même en short à fleurs, un colonel reste un colonel.Et moi, je suis resté un soldat.

Faut quand même que je vous explique, voilà, je m’appelle Philippe Maurice. Oui, je sais. Quand j’étais jeune et con, j’ai voulu faire un métier d’homme, alors je me suis engagé.

En sortant de la fac, maîtrise de Droit en poche, mes vieux qui voulaient que je revienne à Nouméa, les copains étudiants calédoniens qui cultivaient la nostalgie du Caillou…

Ça m’a gonflé, moi j’avais envie de voir du pays…

Les gendarmes m’ont renseigné, j’ai pris un billet pour Aubagne…

C’était il y a un bout de temps maintenant…

Plus de la moitié de ma vie à exercer le métier des armes…

Maintenant je suis en free-lance, barbouze, comme on dit, ça arrondit ma petite retraite de capitaine. Retraité à 45 ans, ça le fait, non?


Une thaïlandaise sculpturale vient vers nous, posé sur la main, elle a un plateau avec un verre de jus d’orange dessus.

Elle marche comme une biche, à petits pas délicats, en ondulations légères des courbes de ses hanches, ses jolis pieds quittent à peine le sol à chaque pas qu’elle fait.

Elle est belle à tomber… Trente ans à peine… Il en a bien soixante dix…

-Chérie, je te présente Philippe Maurice…

-Entsanté montsieur…

Elle a l’accent de son pays…

La belle s’éclipse, j’ai pu voir un gros grain de café au bout d’un beau sein rond par l’échancrure de son chemisier.

-Combien de temps au RDP ?

-Trois ans, et puis j’en ai eu marre de vivre dans des trous…

Il a bien vu que je m’étais rincé l’oeil dans le décolleté de sa femme, il a pas l’air d’en prendre ombrage…

-Et le commando Hubert ?

-Deux contrats, six ans…

-Et vous y avez fait… quoi ?

-Secret défense mon colonel…

-La filière afghane ?

-Secret défense mon colonel…

-Mogadiscio ?

-….

-Travail remarquable… vous les avez… tous… liquidés… c’était quand même un peu de l’assassinat, non?

-Je ne sais pas de quoi vous parlez, mon colonel…

Un peu surréaliste tout ça… un colonel à la retraite en short à fleurs qui donne des instructions à un civil… étrange monde que celui des soldats de fortune…

-Vous savez cuisiner?

-J’ai été légionnaire mon colonel.

-Et les légionnaires savent tout faire… Il sourit… Vous allez travailler dans un hôtel du coin, leur cuisinier a eu un accident fâcheux… On vous a fait le CV idoine, durant vos pauses de l’après midi, vous aurez le temps de collecter du renseignement.

-Pour les frais?

-On n’est pas riches, vous savez bien, notes de frais, comme d’habitude et si il y a gros besoin, vous me contacterez au magasin…

Il tient un magasin de souvenirs pour les touristes, mon colonel… Bonne couverture et il voit du monde…

-Vous partez ce matin ?

-Le temps de prendre le nécessaire…

Il se redresse sur sa chaise longue.

-On s’est bien compris, Maurice ? L’Etat ne veut pas de vagues. Pour l’instant c’est à peu près calme, il faut que ça dure. J’ai entendu parler de vos méthodes… Et je n’approuve pas tout… Et si ça merde, moi, je ne vous ai jamais vu, d’ailleurs vous n’existez pas, c’est clair?

-Comme de l’eau de roche, mon colonel.

Comme si j’avais pas l’habitude… C’est comme ça, nous, on nous largue en parachute, et on se démerde à rentrer en stop… Des années dans les commandos des services secrets… Quand le boulot est réussi, on n’en parle pas dans les journaux, et quand un frangin se fait tuer ou capturer, la République fait semblant de ne pas le connaître…

-Vous pouvez disposer.

-Je vous envoie un premier rapport sous huitaine.

-C’est ça, à bientôt, et pas de connerie, hein?

On était à la mi-Avril, les matins étaient frais, j’allais me retrouver à planquer la nuit, à Bourail. Fallait pas que j’oublie de prendre une petite laine…

Direction mon dock de Numbo, quelques affaires à prendre…

.

.

.

Retrouvez Les aventures de Momo le chibré :
Chap.I – Chap.II – Chap.III – Chap.IV – Chap.V
Chap.VI –  Chap.VII – Chap.VIII – Chap.IX
Chap.X – Chap.XI – Chap.XII – Chap.XIII

Ecrit par : G. (13 Posts)


Nombre de vues :

408

fois. Thankiou bien !

17 Commentaires

  1. BoSS U dit :

    Merci G. pour la première partie de ce roman feuilleton.
    Je suis un peu désolé qu’il n’y ait pas pour le moment de réaction.
    Moi, j’ai toujours rêvé de la publication d’un feuilleton sur le Cri et c’est pour ça, que depuis le début, j’encourage ta démarche.
    J’aime la littérature pop du type “quai de gare”.
    J’aime beaucoup l’idée du roman feuilleton et j’imagine sans peine l’excitation des lecteurs du quotidien “le siècle” attendant le chapitre suivant des aventures de D’Artagnan dans “les Trois Mousquetaires”.
    J’aime l’idée d’en découvrir un chaque semaine dans le cri du cagou avec en plus un décors local. J’ai toujours pensé que Bourail se prêtait bien au genre. J’avais imaginé il y a quelques temps de ça un feuilleton à l’eau de rose qui se serait appelé “amour, gloire et Bourail” mais je ne suis pas allé plus loin que le titre sans me donner le temps de développé l’intrigue et encore moins la poser par écrit.
    Alors voilà, je suis content qu’aujourd’hui on puisse trouver un feuilleton sur le site.
    Merci G.
    Et bon courage pour la suite.

  2. G. dit :

    “Amour gloire et Bourail”…. ça pourrait être un super titre pour une prochaine aventure de Momo.
    C’est normal qu’il n’y ait pas de réaction, Boss? laisse à tes (nos) lecteurs le temps d’apprendre à connaitre le personnage…
    Ils n’ont encore rien vu, loin de là…
    Il vient tout juste de passer à l’action, Momo, mais moi j’ai déjà six épisodes d’avance… :D….

  3. G. dit :

    J’ignore ce que le ? est venu foutre là, probablement un coup de René… Cooonno, va…

  4. Trapard Creteux dit :

    @G. – Yes, ça promet, ça sent bon le papier jauni des années 70 et l’humour “couillu” à la De Villiers (pas lui mais l’autre…). Et Kolwezi…ou San Antonio.
    J’attends vendredi. Merci.
    @BoSS U – Le “Siècle” ? 😯 😯 (et tu serais capable de m’emmerder sur les années 80 à Nouméa ou sur un film de 1935 ?) :mrgreen: Je déconne, moi j’ai déjà fait des recherches sur l’histoire de la presse de Randolph Hearst (on se rapproche dans le temps, mine de rien…) et le feuilleton a toute une histoire aux usa, c’est toute une culture.
    Moi, je rêve de voir un jour des gens qui se motivent ici pour faire des feuilletons radiophoniques locaux (humoristiques ou horrifiques aussi) comme ça s’est longtemps fait aux USA. Avec les bruitages et tout et tout. Un truc d’ambiance, à écouter les lumières baissées.
    Puis on a eu les Marvel comics à suivre…
    A vendredi.

  5. BoSS U dit :

    @G. – C’est que je dois être impatient, moi aussi. Mais c’est vrai que c’est dur de se faire une idée avec un chapitre…
    Patientons, patientons :mrgreen:
    @Trapard Creteux – J’adorerai faire ça (mais y’a pas que les ricains qui font du feuilleton radiophonique; tu fais quoi de “Signé Furax” de P. Dac et F. Blanche ?)

  6. rasskass_rouge dit :

    “Philippe Maurice”…encore une histoire fumante…vivement la suite 😀

  7. BoSS U dit :

    Encore une heure à attendre pour retrouver notre feuilleton du vendredi…
    Pffff !
    C’est long

  8. Trapard dit :

    Tiens, au passage, une copine m’a dit que ÊreuÊreuBé radio allait lancer un feuilleton radiophonique.

  9. Trapard dit :

    Je suis sûre qu’ils ont lu ton commentaire, BoSS U pour avoir une telle idée si rapidement 😉

  10. smiletoo dit :

    Sympa! Et intriguant surtout!! Car ce 1er chapitre donne vraiment l’impression de n’être qu’un petit début! 😉 Je vais de ce pas voir le 2ème chapitre pour en apprendre plus!! (Ben oui, comme d’hab, j’ai un train de retard sur les publications!! 😆

Laisser un commentaire