Un pays en marche… Deux drapeaux

Hier à Nouméa se vivait l’Histoire avec un « H » majuscule, en direct.

Il fallait bien que le Cri du Cagou en parle.

Ainsi le premier ministre de la France a fait le déplacement pour lever officiellement les nouvelles couleurs du Pays. Certes, le pays ne s’est pas doté d’un drapeau unique pour le moment comme c’est gravé dans l’Accord de Nouméa mais la coexistence pacifique de deux drapeaux, celui de l’Etat et le drapeau kanak semble tout de même une avancée significative.

Revenons un peu en arrière, le jour où Pierre Frogier a annoncé qu’il verrait bien les deux drapeaux flotter côtes à côtes. Pour rien vous cacher, je pensais que ça n’irait pas plus loin que l’effet d’annonce. Je voyais mal une telle décision émaner du parti politique souhaitant rester dans le giron de la France sans aucune concession. Une telle idée m’aurait moins surpris venant de partis politiques cherchant une troisième voie dans la concertation.

Je pensais aussi qu’il s’agissait d’une demi-mesure, l’Accord prévoyant l’adoption d’UN drapeau pour le pays et non pas deux.

Et puis j’ai lu les réactions des gens sur les forums ou dans les commentaires des sites locaux. Des réactions de haine, des commentaires dignes de cagoulards d’un siècle révolu (là, je ne fais pas référence à l’oiseau endémique), les cris des va-t-en guerre BBR. Ils bafouillent que le drapeau kanak (eux l’appellent drapeau FLNKS ou drapeau indépendantiste) est entaché de sang. Mais quel drapeau n’a pas de sang ? Le drapeau français ? Sûrement pas ! A commencer par celui de Louis XVI, de son épouse et celui de la terreur. Tous les drapeaux ou presque se sont érigés par le sang des hommes. Combien de crimes ont été commis au nom d’un drapeau ?

La position de Pierre Frogier est loin de faire l’unanimité parmi ses électeurs. Si le chef de file du RUMP soutient une décision aussi impopulaire, elle ne doit pas être mauvaise. En son temps, les accords de Matignon n’aurait pas remporté la majorité si ils avaient été soumis au suffrage universel et pourtant, aujourd’hui personne ne voudrait revenir dessus. Il en est de même, en France pour l’abolition de la peine de mort.

Le temps viendra où il nous faudra choisir un drapeau, et le drapeau Kanak, ce jour-là, nous paraîtra naturel grâce à cette première étape.

Hier, donc, François Fillon levait solennellement le drapeau kanak à côté de celui de l’état au Haut-Commissariat. Une cérémonie qui aurait du être ouverte à tous mais qui en réalité c’est faite pour quelques privilégiés. De nombreux badauds célébraient l’évènement devant les grilles.

C’est fait, le drapeau kanak gagne sa légitimité. Il sort de l’ombre. Il n’est plus le drapeau d’une rébellion, il devient le symbole d’un pays en construction. Il n’est plus seulement une contestation, il est l’image du Pays par delà nos frontières.

Hier se vivait l’Histoire…

Ecrit par : BoSS U (2299 Posts)

Membre fondateur du site. Souvent appelé par ses nombreux admirateurs, l'Administrateur Suprême, il accepte volontiers le diminutif de BoSS, si c'est dit avec respect et un peu de trémolo. Vous pouvez le contacter par mail (bossu@lecriducagou.nc) en cliquant sur l'enveloppe ci-dessous


Nombre de vues :

579

fois. Thankiou bien !

4 Commentaires

  1. BoZ' dit :

    Cette bouffonnerie de torchon coloré, que ni Fillon ni le haussaire n’ont voulut toucher lors de la cérémonie ne passera pas le vote des 3/5 au congrès.

    Un vœu reste un vœu, le passage à la Loi est une autre histoire…

    LMAO…

  2. BoSS U dit :

    @BoZ’ – ça serait tout de même dommage que les élus du congrès ne suivent pas le mouvement insufflé par les chefs de file des grands partis loyalistes et la France.
    J’imagine même que CE rentrera dans le droit chemin.
    La bannière du site du congrès à d’ors et déjà les deux drapeaux
    Bien à toi BoZ’
    Au fait ça veut dire quoi LMAO ?

  3. Jeun*Ex ^_^ Pression dit :

    De passage sur ce blog, le sujet m’a d’emblée interpellé 😉 . Ce que je pense des deux drapeaux ❓ ? Je pense que malgré tout ce qui est dit (ou pas) par les politiciens ou par la population, la question qui importe n’est pas de savoir si vous êtes pour ou contre la levée de ce drapeau. Ce qui importe, est si oui ou non, cela va permettre, concrètement de pouvoir avancer sur les décisions à venir, qui ne seront pas des moindres, si je puis dire. De plus, l’importance de ce pas que certains pensent être la reconnaissance tant attendue par le peuple kanak est bien plus majeure que l’on veuille bien y accorder. Si ce geste peut faire avancer les travaux à la question de 2014, alors, la question d’être pour ou contre n’a plus lieu d’être ❗ . En tant que jeune, je me sens impliquée par ce qui est de l’avenir de mon Pays, notamment si certains dirigeants semblent vouloir faire de leurs idées les idées communes des néocalédoniens. Mon seul regret : De ne pas pouvoir exprimer un mot ni sur la devise, ni sur l’hymne, ni sur les drapeaux, ni sur rien…et pourtant en tant que jeune, futur de ce pays, il me semble qu’il serait de faire participer la population à ce genre de travaux et débat. Mais encore une fois, le courant (PAROLE) ne fait qu’un sens du chemin ( les Têtes___vers NOUS) et quasiment jamais l’inverse 👿 !!! Une seule phrase à retenir : “Il n’est point prié de se faire écouté car ce qui est dicté, ne peut-être qu’accepté” = AVANT les élections, l’écoute des TETES atteint le Sommu’m de toute illusion ; PENDANT les élections : Vous vous sentez enfin pris en compte, écoutés ; APRES les élections : Vous aviez promis de …. ! “Oui, mais vous devriez prendre RDV avec …. ou encore”Mr un tel est en réunion…et blablabla et ralalalèrr”
    Merci le Cri du Cagou, je me sens soulagée !!!

  4. kapësane dit :

    la question qui importe n’est pas de savoir si vs etes pour ou contre la levée de ce drapeau !
    mais ce qui est sur que ici en kalé on reconnait 2 drapeaux seulement : le drapeau du colonisateur et le drapeau du peuple colonisé , pas les autres drapeaux

Laisser un commentaire