Mon Parcours de Découverte Culturelle.

Malgré les apparences et le nom, ce n’est pas un truc de Yamakasi.

Je dirais même que j’ai de la chance d’accompagner des jeunes de la province à diffèrents  spectacles sur Nouméa et sur le Nord de la Province Sud.

Je livre ici mes comptes-rendus de spectateur.

bien évidement mon avis n’engage que moi et encore …

(pour une fois que la Rasskass se déplace, il faut qu’il étale ça, comme une trace,  sur la place devant toute la populace et tans pis si y’a de la casse.)

Samedi dernier, après une bonne ballade en bus pour aller chercher tout le monde, on a débarqué à 30 au  festival du très court au Mont-Dore.

Les films projetés étaient tous de bonne qualité technique et certains avait même une image très travaillée,

Beaucoup de films d’animation, ce qui n’est pas pour me déplaire.

En revanche, y’ en a pleins que j’ai pas compris et je crois avoir rassuré les jeunes en le leur disant.

On se sent moins seul.

La sélection de film de femmes  détenait quelques très beaux films comme :

“Chienne de vie” de Cielle Graham (France) ou “Plus jamais ça” de Ning Ning So (France).

Sinon mention spéciale pour “L’arbre et l’enfant malade” de Paul Jaeger

Rien qu’a voir les titres on sent bien que c’est pas le festival du film hilarant, mais c’est beau.

Il y avait d’autres films qui parlaient de La bande de Gaza, d’inceste, d’accident de voiture, de femmes voilées et de viol et de vampires.

Ah si un truc marrant, à un moment, les spectateurs sont avertis qu’il va y avoir des images chocs et qu’il vaut mieux faire sortir les enfants. Dans le film d’animation en question une tête s’envole avec des ailes. Ok, si tu es complètement ornithophobe, tu flip grave, mais sinon ça va et que penser alors du film où la grand mère est morte, celui où un monstre aux grosses dents poursuit un homme pour le manger, où une géante mange ses prétendants, etc…

Enfin bref, une bonne soirée, les jeunes étaient content, donc moi aussi.

La seule véritablement grosse déception de ce festival est qu’il n’y avait pas de courts locaux et le pire c’est que c’est de notre faute.

(Je suis en tête de liste mais, je mets dans le même sac que moi, 120, Malicia, les Artistes Asociaux et tout les autres …)

C’est dommage de laisser une occasion de diffusion comme ça.

L’année prochaine on occupe le terrain.

Voilà, je balance, mais vous l’avez cherché aussi.

mais comme,  je vous aime bien, alors je vous mets, quand même, un petit light-graff.

La prochaine fois, le spectacle a lieu à La Foa et c’est, ma foi, là, où tu me verras trainer mon foie.

RassKass Rouge

AvatarEcrit par : RassKass Rouge (33 Posts)


Nombre de vues :

133

fois. Thankiou bien !

3 Commentaires

  1. Avatar La Tortue dit :

    Excllent, ton article Rasskass!
    C’est court, c’est net, c’est efficace!
    Tu vois ca vous le coup quand tu te déplace!
    Et ca on peut pas le faire à ta place!
    Je te taquine un peu, fais pas la grimace!
    Bonne journée à toutes vos petites faces!

  2. Avatar BoSS U dit :

    Big Up RassKass !
    Dès fois, ça vaut le coup d’être patient !
    Super ton compte rendu !
    Ce Festival du très court avait l’air vraiment fun !
    Viol, monstre, accidents, vampires (c’est la mode ça!) sont pourtant des sujets qui devraient inspirés des réalisateurs locaux
    😉
    😀
    je rigole !

  3. Avatar MrGouillat dit :

    Ouaip, bonne initiative, rondement menée qui plus est.
    Big Up, mate.

Laisser un commentaire