Les débuts du Cinéma en Nouvelle Calédonie (2ième Partie)

Thomas Walter Hickson (photo ci-dessous), ancien jockey australien, arrive en Calédonie en 1895 et ouvre le Grand Cinéma.

thomas-walter-hickson.jpg

La salle est bien aérée et peut accueillir 1 000 personnes et la clientèle visée est avant tout populaire.

cinemahickson.jpg

En 1935, le cinéma parlant arrive en Nouvelle Calédonie et la grande salle du Cinéma Hickson (comme est ainsi renommé Le Grand Cinéma) est réaménagée accoustiquement et redécorée.

En 1942, les Américains sont en Nouvelle Calédonie et les films importés sont essentiellement hollywoodiens et en anglais.

ricains.jpg

Petit à petit, les Américains ouvrent des salles (24 en tout et les films sont tous en     anglais) et des lieux de projections cinématographiques en plein air, où militaires et civils se côtoient.

-Pour vous replonger dans cette époque d’installation américaine en Calédonie, voir le court-métrage Ma vie à reculons d’Olivier Gresse (2007), avec Delphine Mahieu et Jessy Deroche entre autres comédiens…-

salleook.jpg

En 1963, est inauguré le Liberty, près du Cinéma Hickson, avec des projections comme Ben Hur, Exodus ou encore Le Tour du Monde en 80 jours

En 1987, le Liberty est divisé en 3 salles pour proposer des films supplémantaires et des films X. Victime de la concurrence, le Liberty ferme définitivement ses portes le 2 juillet 2000. Aujourd’hui, il a été rasé au profit du…

…à suivre  

AvatarEcrit par : Trapard Creteux (967 Posts)

Affreux, Sale et Méchant.


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.