Pierre Gope

gopeok.jpg

Né à Maré, ce poète et dramaturge est le premier auteur de théâtre et metteur en scène kanak. On lui doit, notamment, les pièces Où est le droit ?, Le dernier crépuscule ou encore Les Dieux sont borgnes, écrit avec la collaboration de Nicolas Kurtovitch.

Plutôt que de vous présenter un extrait d’une de ses pièces, j’ai choisi de publier le poème S’engourdir, paru dans le magazine Orphée n.25 :

 

gope1ok1.jpgPorté tel l’oiseau

Dans l’azur des cieux

Je tourne à m’évanouir

Un tourbillon du grand large

Me pousse dans la ronde des nuages

Me voici envahi

Et mon corps, fine enveloppe

Où suis-je ?

Pourrais-je me lever ?

gope2ok1.jpgC’est ma faute

Ma faute à moi

Regarde comme je tremble

Mes yeux se ferment

Un feu me brûle

Et tout s’éteint.

AvatarEcrit par : Trapard Creteux (971 Posts)

Affreux, Sale et Méchant.


3 Comments

  1. lui il dechire carrement

  2. Gope est excellentissime, voir ses pieces reveille! Il merite une meilleure place dans la “société culturelle” locale

  3. Avatar Trapard Creteux

    virginie > je suis d’accord avec toi. De plus, il est assez aventureux à mon goût, vu que ses pièces sont assez osées puisqu’il démonte aussi bien les failles européo-calédoniennes que celles des anciennes comme des nouvelles générations kanaks. Puis il est tout seul sur son chemin. Un petit salut d’encouragement au passage à Pierre Poudewa qui a commencé avec Gope et qui est indépendant aujourd’hui et qui s’en sort très bien d’ailleurs.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.