Le Cri du Kangourou

Le 1er ministre australien Kevin Rudd vient de présenter ses excuses aux Aborigènes pour 200 ans d’injustices, de mauvais traitements, de « générations volées » : ces dizaines de milliers d’enfants aborigènes, retirés à leurs familles de force et sur ordre du gouvernement, puis placés dans des institutions ou des foyers.. L’occasion pour la rubrique citations du Cri du Cagou de se transformer en Cri du Kangourou, avec une citation de James Cook, lors de sa rencontre avec le peuple aborigène (23 août 1770) :
australie.jpg
“On ne peut pas regarder ces naturels comme un peuple guerrier, je les considère au contraire comme une race inoffensive et craintive, nullement portée à la cruauté (…) Ce que j’ai dit des naturels de la Nouvelle-Hollande (Australie) pourrait faire croire que ce peuple est le plus misérable qui existe ; mais en réalité ils sont beaucoup plus heureux que nous Européens, étant totalement ignorants non seulement du superflu, mais aussi des commodités nécessaires tellement recherchées en Europe. Il est heureux pour eux de ne pas en connaître l’usage. Ils vivent dans une tranquillité que ne trouble pas l’inégalité des conditions (…) en bref, ils ne semblèrent attacher de prix à rien de ce que nous leur donnions, et ne voulurent se séparer de rien de ce qu’ils possédaient en échange de n’importe lequel des objets que nous pouvions leur offrir, ce qui prouve à mon avis qu’ils se considèrent comme pourvus de tout ce qui est nécessaire pour vivre, et qu’ils n’ont aucun superflu” (Relations de voyages autour du monde, La Découverte pp. 123-126)

AvatarEcrit par : k-madja (20 Posts)


4 Comments

  1. C’est beau ce qu’il s’est passé en Australie… Beau et émouvant !
    Et il était temps !!!

  2. oui enfin c’est un beau discours qu’est sencé ratrapé 200 ans de connerie… Sa serait bien que ce “pardon” ne se limite pas à des “on est désolé, i*on va faire de ce jour une journée national du pardon”…

    Moi j’trouve pas ça beau, j’trouve que c’est le minimum qu’ils pouvait faire… On va pas aplaudir un tueur ou un voleur pasqu’il se rend compte qu’il a fait du mal…

  3. Frère DJSE >> Faute avouée, faute à demi-pardonnée

  4. Oui c’est sur, mais il reste encore une autre moitié à pardonner…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.